| | | | | |

MODE-DE-VIE - Grâce à ce dôme, une famille avec quatre enfants arrive à supporter les températures glaciales et même à cultiver un potager.

Il y a trois ans, Ingrid Marie Hjertefølger, son conjoint et ses 3 enfants ont décidé de s'installer sur l'île de Sandhornøya en Norvège, située à 1.200 km au nord d'Oslo. L'endroit rêvé pour observer les aurores boréales et être connecté avec la nature.

© Ingrid Marie Hjertefølger

Le seul inconvénient et non des moindres : la température. En effet, leur maison se situe au-delà du cercle polaire arctique, où les températures peuvent avoisiner les - 50 degrés l'hiver. 

Un détail qui n'a pas refroidi la famille, puisqu'elle s'est lancée dans la construction de sa maison, qu'elle souhaitait écologique et construite en torchis, paille et bois. Des matériaux isolants mais pas suffisamment pour de telles températures extrêmes. Mais Ingrid et son mari ont installé par-dessus cette première construction, un gigantesque dôme de verre géodésique

© Ingrid Marie Hjertefølger

Un dôme de verre isolant

D'une hauteur de 7,5 mètres de haut pour 15 mètres de diamètre, le dôme permet d'isoler parfaitement la maison de l'air extérieur. Cette coupole est composée de 360 panneaux de verre de 6 mm d'épaisseur qui sont reliés à des cadres en acier inoxydable et en aluminium recyclé. Le tout, doublé d'un revêtement extérieur en polyester.

© Ingrid Marie Hjertefølger

La structure emmagasine également la chaleur du soleil, avec peu de déperditions la nuit. Ce qui permet à la famille de 6 personnes (un enfant est né ici, depuis leur installation) de ne consommer que peu de chauffage et surtout, de pouvoir cultiver leur propre potager sous ce dôme. 

© Ingrid Marie Hjertefølger

La maison, de trois étages, comporte cinq chambres et deux salles de bains. Un endroit ouvert sur la nature où la famille accueille quelques personnes pour des cessions de yoga.

Très attachée à l'écologie, elle a par ailleurs développé un potager en permaculture à l'extérieur du dôme, où elle cultive fruits et légumes lorsque les températures deviennent plus clémentes. 

© Ingrid Marie Hjertefølger

Une aventure qu'Ingrid documente sur son blog et sur sa page Instagram. Elle envisage par ailleurs de construire d'autres maisons de ce genre, plus petites, afin d'accueillir des visiteurs pour divers stages, sur des périodes plus longues.

© Ingrid Marie Hjertefølger

© Ingrid Marie Hjertefølger

© Ingrid Marie Hjertefølger

© Ingrid Marie Hjertefølger

© Ingrid Marie Hjertefølger

© Ingrid Marie Hjertefølger