De l'équipement à la déco : conseils de pros pour aménager votre kitchenette

CUISINE - Couleur ou sobriété, choix des matériaux, emplacement idéal... Voici 7 points sur lesquels vous devez vous pencher avant d'aménager votre mini-cuisine.

Pas facile d'imaginer une vraie cuisine lorsque l'on emménage dans un tout petit logement.

Vous aurez peut-être comme seule solution d'installer un très petit linéaire de cuisine, appelé kitchenette.

Pour moi, c'est le "minimum vital" pour pouvoir se nourrir, mais on y fera difficilement de la grande cuisine !”, assure Maïlys Dorn, architecte d'intérieur.

Contrairement aux idées reçues, cette mini-cuisine ouverte peut très bien charmante et fonctionnelle ! Voici donc des conseils de professionnels pour aménager une kitchenette à votre image.

1 - Quels sont les éléments indispensables d'une kitchenette ?

Marina Darolles, architecte d'intérieur chez Home +, conseille d'entrée de jeu : “Pour éviter de s'encombrer de matériels inutiles qui prend trop de place, il faut que les futurs habitant-es définissent leur besoin, et n'installent que ce dont ils se serviront au quotidien”.

Si vous êtes seul-e dans le logement, vous pourrez sans doute vous passer de lave-vaisselle.

Maïlys Dorn est du même avis et dresse les éléments qui lui semblent indispensables à l'aménagement d'une kitchenette :

  • un évier
  • un égouttoir, qui peut être placé au-dessus de l'évier pour gagner du plan de travail, soit accroché directement à la crédence, solution à préférer, soit dans un placard-égouttoir
  • un domino de cuisson (2 feux suffisent)
  • un espace pour la poubelle
  • des rangements (que l'on peut aussi dispatcher ailleurs que dans la kitchenette)
  • un petit frigo
  • une petite hotte au-dessus de la plaque, car dans les kitchenettes la configuration n'est pas forcément idéale en terme de ventilation.

Et s'il y a un peu plus de place disponible :

  • un petit four
  • ou un combiné 3 en 1 (mini lave-vaisselle, four, plaques)

Pour Maïlys Dorn, l'idéal est d'avoir un plan de travail le plus grand possible, quitte à se passer de certains éléments électroménagers, comme le micro-ondes qui prend beaucoup de place.

Marina Darolles conseille, pour gagner un peu de surface de préparation, d'installer une plaque qui viendra couvrir l'évier si besoin.

© Castorama

2 - Où placer sa kitchenette ?

Comme le rappelle Marina Darolles, la kitchenette sera installée en fonction de l'agencement du logement. Plutôt comme une contrainte, il n'y a parfois pas d'autre choix que de l'installer dans le séjour, ou même dans une entrée.

Maïlys Dorn conseille idéalement de l'encastrer dans un coin, comme un placard de penderie. Pour elle, la kitchenette doit être fonctionnelle, mais discrète.

Anne Azoulay, architecte d'intérieur, pourtant dans la lignée de sa cons?ur, explique qu'elle a dû, dans le cadre d'un projet, créer un cube au milieu de la pièce principale.

Finalement, il n'y a pas de règles, si ce n'est qu'il vous faudra vous adapter à l'agencement de votre logement.

3 - Sobriété ou originalité dans la kitchenette ?

Côté déco, Maïlys Dorn préfère jouer la sobriété : “Je trouve qu'en général, la kitchenette n'a pas la superficie nécessaire pour être un élément "déco", car elle est placée dans un petit espace. Placer une kitchenette rouge ou même noire par exemple, c'est attirer le regard vers un "défaut" de l'appartement”.

Personnellement, je conseille d'axer le regard sur un canapé confortable, ou une jolie fenêtre. Mais par contre, on peut "animer" la crédence avec un joli carrelage, des plantes...”, complète-t-elle.

Anne Azoulay rajoute : “la mini-cuisine ne doit pas être considérée comme une verrue. Ce n'est pas parce qu'elle est petite qu'elle doit être moche ! On peut choisir des éléments de mobilier neutres, réveillés par des touches de couleurs, ou des accessoires sympas, comme des poignées en laiton, ou une crédence colorée”.

4 - Quels matériaux choisir pour sa kitchenette ?

Maïlys Dorn préconise : “pour le plan de travail, étant donné que la surface est petite, on peut plus s'offrir un beau granit pour compenser le complexe "petite surface".

Au sol, si on a du parquet dans le reste du salon, on privilégiera quand même un linéaire de 60 cm de carrelage devant la kitchenette, pour éviter les tâches...”, ajoute-t-elle.

Marina Darolles conseille également de privilégier le carrelage aux carreaux de ciment, qui s'abîmeraient vite (“On piétine beaucoup au même endroit”), ou encore d'opter pour des lames de PVC, faciles à nettoyer.

Elle recommande aussi de choisir des meubles en blanc laqué, “qui réfléchissent la lumière et agrandissent l'espace”.

5 - Dissimulée ou à la vue ?

Les architectes sont unanimes : si la kitchenette est bien aménagée et rangée, on peut la laisser à la vue.

Marina Darolles explique : “un logement sans cuisine peut paraître froid, c'est dommage de la cacher”.

Néanmoins, Maïlys Dorn est pragmatique : “c'est plus facile d'avoir vite du bazar dans une kitchenette, et on n'a pas forcément envie de voir sa vaisselle égoutter juste à côté de son canapé”.

Elle propose donc de la dissimuler soit dans une niche, soit dans un placard, derrière des portes à galandage ou en accordéon, ou derrière un simple rideau de lin.

6 - Des solutions peu coûteuses pour pimper sa kitchenette

Anne Azoulay nous donne plusieurs astuces pour pimper une kitchenette déjà en place, sans vous ruiner.

Vous pouvez jouer avec les façades des placards, leur apporter un peu de couleur. Au lieu de changer les portes, solution qui peut s'avérer coûteuse, il existe des adhésifs, de tout motifs et couleurs”.

Vous pouvez également changer les poignées des meubles, ou juste plan de travail.

Ou encore modifier l'éclairage, en installant un bandeau LED sous les meubles hauts pour éclairer le plan de travail, et en accrochant des suspensions au plafond. “Ce sera parfait pour casser le côté clinique et donner un esprit déco plus chaleureux”, conseille Anne Azoulay.

7 - Combien coûte une kitchenette ?

Il existe des kitchenettes tout-en-un vendue dans le commerce, avec frigo, plaques et éviers intégrés. Comptez au minimum 400 euros.

Pour une mini-cuisine personnalisée, tout dépendra des matériaux et électroménagers que vous utiliserez.

Maïlys Dorn prévient : “ce n'est pas parce que c'est plus petit que c'est moins cher, au contraire ! Car le prix des appareils électroménagers, très spécifiques, est souvent plus élevé quand on cherche des appareils performants et gain de place”.

Pour réduire les coûts, pourquoi ne pas vous rapprocher d'associations qui proposent des invendus ou des restes de chantiers.

Avec ces 7 points, vous aurez de quoi faire pour aménager votre kitchenette. Et n'hésitez pas à nous faire parvenir les avant/après que vous avez réalisés !

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Tout pour une petite cuisine optimisée !

Ce site utilise Google Analytics.