| | | | |

CALENDRIER - Changer vos fenêtres n'est pas la première chose à envisager pour réaliser des économies sur votre facture de chauffage. Alors par quoi commencer ?

Par quels travaux commencer pour faire des économies d'énergie dans sa maison ? Faut-il d'abord changer les fenêtres ? Ou remplacer ses radiateurs électriques par un poêle à bois ?

Ni l'un ni l'autre ! Améliorer la performance énergétique de son logement ne s'improvise pas.

Le mieux est de réaliser une rénovation énergétique globale, en une seule fois. Mais si vous devez échelonner vos travaux, voici un aperçu des priorités, en attendant de prendre rendez-vous dans un Espace Info Énergie pour des conseils personnalisés.

1 - Isoler le toit en premier pour éviter de chauffer l'air extérieur

Sur une maison non isolée construite avant 1975 (date de la première réglementation thermique qui impose d'isoler les bâtiments neufs), 25 à 30 % des pertes de chaleur se font par le toit, d'après l'Ademe (l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie). C'est donc le premier élément sur lequel agir.

"C'est le couvercle de la casserole", illustre Fabrice Chazeau, conseiller info énergie au sein de l'Adil 63, l'Espace Info Énergie du Puys de Dôme.

Comment refermer efficacement ce couvercle ? En isolant les combles, grâce à l'une (ou plusieurs) de ces solutions :

  • Si vous avez des combles perdus : l'isolant est disposé directement sur le plancher. "On isole toujours au plus près du volume habité, cela évite donc de chauffer un espace non occupé", explique Fabrice Chazeau.
  • Si vos combles sont aménagés :
    - Le plus simple est d'isoler les rampants (murs en pente) par l'intérieur : on casse le parement, pour placer l'isolant derrière. Cette solution fait perdre un peu de surface habitable.
    - Vous pouvez aussi isoler la toiture par l'extérieur : on enlève le revêtement de la toiture pour placer l'isolant.

Budget : Comptez entre 18 € et 53 €/m² pour l'isolation de combles perdus par des professionnels, et entre 35 € et 267 €/m² pour des combles aménagés, selon que l'isolation soit intérieure ou extérieure, selon le site de conseil en économies d'énergie QuelleÉnergie.fr.

2 - Les murs : Isolation par l'intérieur ou par l'extérieur ?

Sur une maison non isolée construite avant 1975, 20 à 25 % de la chaleur s'échappe par les murs. C'est le deuxième poste de déperdition énergétique, sur lequel on réalise des travaux après avoir isolé le toit.

Deux possibilités :

  • Isoler les murs par l'intérieur : cela préserve l'aspect de la façade de la maison, mais il va rester des ponts thermiques (des ruptures d'isolant au niveau du sol et du plafond, où vont se produire des fuites de chaleur). On perd aussi un peu de surface habitable.
  • Isoler les murs par l'extérieur : la performance énergétique est meilleure, puisque la maison se retrouve entièrement enveloppée par l'isolant.

Budget : Comptez entre 40 et 80 euros/m2 pour une isolation par l'intérieur, entre 110 et 212 euros/m2, en faisant appel à des professionnels, selon QuelleÉnergie.fr.

3 - Changer les fenêtres pour gagner en confort

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les fenêtres ne représentent que 10 à 15 % des pertes de chaleur, sur une maison non isolée datant d'avant 1975.

Cependant, il peut être intéressant d'installer du double, voire du triple vitrage. "Changer ses fenêtres permet moins d'économies d'énergie que les autres postes, mais cela améliore beaucoup le confort dans la maison, car on supprime la sensation de paroi froide", explique Maxime Drévo, conseiller info énergie pour la plateforme ÉcoTravo.

Budget : Compter jusqu'à 1500 euros pour faire poser une fenêtre double vitrage, selon QuelleÉnergie.fr. Ajouter 10 à 15% pour du triple vitrage, indique Maxime Drévo.

4 - Isoler les planchers bas pour garder ses pieds au chaud

7 à 10% des pertes de chaleur se font par les planchers bas, toujours sur une maison non isolée d'avant 1975.

Isoler ces planchers (au dessus du vide sanitaire ou du garage par exemple) va permettre d'améliorer encore un peu la performance énergétique de son logement... et encore une fois, de gagner en confort. Fini la sensation de froid sous les pieds !

Budget : Maxime Drévo donne une fourchette de 30 à 110 euros/m2 pour l'isolation des planchers bas par des professionnels (tarif valable autour de Rennes, sachant que les prestations des artisans varient en fonction des régions.)

5 - Ne pas oublier la ventilation de la maison

Une fois la maison mieux isolée, il faut garantir le renouvellement de l'air, pour évacuer l'humidité et les polluants.

Si vous avez supprimé les entrées d'air naturelles (conduit de cheminée, défauts d'étanchéité...) et qu'il n'y a pas de grilles d'aération dans une pièce, prévoyez des fenêtres avec des entrées d'air sur les menuiseries ou, mieux, envisagez l'installation d'une ventilation mécanique contrôlée (VMC).

Budget : Comptez 1000 à 1500 euros pour l'installation d'une VMC simple flux.

6 - Changer de chauffage : seulement à la fin !

Une fois tous ces travaux réalisés, vous allez pouvoir changer votre système de chauffage, en le dimensionnant correctement par rapport à vos nouveaux besoins.

Il vous coûtera moins cher à l'achat que si vous aviez changé de chauffage avant d'isoler votre maison !

"Vous pouvez aussi attendre que votre la chaudière tombe en panne et la remplacer seulement à ce moment-là", conseille Maxime Drévo.

À retenir

  • Commencez par isoler le toit de votre maison, car c'est par là que s'échappe la chaleur en premier. Suivent les murs, les planchers bas, les fenêtres. N'oubliez pas de vérifier la ventilation. Enfin seulement changez le système de chauffage.
  • Contactez un Point Info Énergie via la plateforme renovation-info-service.gouv.fr. Un conseiller fera un premier diagnostic de votre logement, vous proposera plusieurs scénarios de travaux en fonction de votre budget, et vous orientera pour bénéficier des subventions à la rénovation énergétique.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Rénovation énergétique : on s'y met tous !

Passez à l'action