| | | | |

INTERVIEW - Vous voulez réduire votre facture de chauffage. Mais quelles économies viser ? Et quels travaux lancer en priorité ?

Vous voulez réduire votre facture de chauffage (et faire du bien à la planète, par la même occasion).

Votre premier réflexe à adopter : contacter un conseiller énergie par téléphone, avant de le rencontrer dans le point info énergie le plus proche de chez vous. Ce service public gratuit accompagne les particuliers pour réussir leurs travaux de rénovation énergétique.

Maxime Drévo, conseiller énergie pour la plateforme écoTravo de Rennes (Bretagne) a répondu aux questions de 18h39. Il vous explique comment votre chantier devrait se réaliser dans l'idéal.

Quelles sont les priorités lorsque l'on se lance dans des travaux de rénovation énergétique ?

Beaucoup de particuliers partent tête baissée avec l'idée de changer leur système de chauffage, alors que celui-ci devrait être accessoire et seulement compenser les déficits d'isolation.

La priorité est l'isolation de l'enveloppe de la maison. Le poste qui représente le plus de déperdition énergétique, c'est la toiture. Sur une maison des années 80 pas du tout isolée, 20 à 25 % de la déperdition de chaleur se fait par le toit.

Ensuite, il faut travailler sur la ventilation. Une maison mieux isolée va respirer différemment, il faudra envisager l'installation d'une VMC pour éviter les problèmes d'humidité. Et enfin, seulement, le remplacement du chauffage.

Pourquoi est-il plus intéressant, lorsque c'est possible, de réaliser une rénovation globale de son logement, plutôt que d'échelonner les travaux dans le temps ?

C'est plus intéressant par rapport aux dispositifs d'aide financière. L'Etat raisonne en bouquets de travaux.

Pour l'éco-prêt à taux zéro, il faut réaliser deux actions de rénovation énergétique au minimum pour emprunter jusqu'à 20 000 euros, et 3 actions pour emprunter jusqu'à 30 000 euros.

Quant aux aides de l'Anah (l'Agence nationale de l'habitat), qui sont sur conditions de ressource, il y a un objectif de 25 % d'économies d'énergie à réaliser, ce qui implique plus de travaux qu'un simple changement de fenêtres.

Par ailleurs, beaucoup de travaux sont liés. Si on réalise des travaux d'isolation des murs (par l'intérieur ou l'extérieur) et que l'on veut aussi changer les fenêtres, il vaut mieux que cela soit réalisé en même temps.

Quel objectif doit-on se donner en termes d'économies d'énergie ?

60 % du parc immobilier en France est situé en classe énergétique D. On conseille aux particuliers d'essayer d'atteindre le label BBC Rénovation (bâtiment basse consommation en rénovation), avec un objectif de consommation d'énergie primaire de 80 kWh/m² par an, modulable en fonction des régions.

Cela permet d'atteindre la classe énergétique B. On peut ainsi diviser sa facture énergétique par 3 ou 4.

Outre les économies d'énergie, l'intérêt du label est aussi la "valeur verte" du logement (l'augmentation de valeur engendrée par la meilleure performance énergétique d'un bien immobilier par rapport à un autre bien immobilier équivalent, ndlr.).

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Rénovation énergétique : on s'y met tous !

Passez à l'action