| | | | |

ÉCLAIRAGE - Spots encastrés, rubans LED, suspensions... découvrez comment avoir une cuisine bien éclairée et chaleureuse.

La cuisine n'est plus seulement l'endroit où l'on prépare les repas, elle devient également un lieu de vie à part entière où il fait bon se retrouver en famille ou entre amis-es. Il faut donc s'y sentir bien, tout en y cuisinant avec précision.

En sus de l'installation pratique des meubles, l'éclairage joue un rôle important, car il doit être fonctionnel, et d'ambiance.

Bien sûr, chaque installation lumineuse dépend de l'implantation de chaque cuisine. Si vous envisagez de rénover votre bien ou de concevoir votre nouveau nid, voici les quelques conseils de nos professionnelles, Marion Albinet, architecte d'intérieur et décoratrice et Marie Sarasin, conseillère de vente au rayon luminaire du magasin Castorama d'Englos (59).

© Léna Piroux

La réglementation électrique pour la cuisine

Selon la norme NF C 15-100, il est obligatoire d'avoir au moins un source lumineuse dans la cuisine, point de centre équipé DCL, un plafonnier par exemple. De plus, au moins un dispositif de commande d'éclairage doit être situé en entrée à l'intérieur de la pièce.

© Castorama

Un éclairage fonctionnel et localisé

Les spots LED permettent un éclairage fonctionnel et localisé. Avec une lumière blanche neutre (4 000k au minimum), ils sont conseillés pour éclairer les zones de travail et de précision, comme le dessus de l'évier, du plan de travail, ou des plaques de cuisson.

  • Des spots encastrés

Vous pouvez installer des spots directement au plafond, ou sous les meubles hauts.

D'ordinaire, on place les spots de façon à ce qu'ils soient alignés. Mais on peut aussi se lâcher et jouer sur le désordre”, conseille Marion Albinet.

Si vous posez des spots encastrables sous les placards, pour éclairer un plan de travail, il vaut mieux choisir un modèle ultra slim. “Ainsi, le rangement des objets à l'intérieur ne sera pas gêné par l'épaisseur du spot, qui ne dépassera pas à l'intérieur du meuble”, remarque Marie Sarasin.

Mais pour celles et ceux qui n'ont pas la possibilité d'encastrer leurs spots, certains modèles peuvent être installés en saillie, au plafond ou sous les meubles hauts.

Et si votre plan de cuisson est déjà éclairé par la hotte, pas besoin de multiplier les sources de lumières.

  • Des spots directionnels

Seul, en duo ou sur rails, les spots directionnels fournissent un éclairage précis d'accentuation. Pratique pour éclairer avec précision une zone particulière de la cuisine, comme un plan de travail. “Ainsi, l'utilisateur-trice n'est pas dans le champ de la lumière”, indique la conseillère en luminaires.

© Castorama

Des rubans LED faciles à poser

Les rubans LED mesurent de 20 à 150 cm, et peuvent se poser sous un meuble, et se substituer aux spots. “Ils sont faciles à poser, bien souvent, il n'y a qu'à les coller et les brancher sur secteur”, explique Marie Sarasin.

Mais il peuvent aussi servir à la décoration : “Au-dessus des meubles, les rubans soulignent les corniches, et donnent l'impression d'un plafond plus haut”, ajoute l'architecte d'intérieur.

Des éclairages intégrés aux meubles

Vous pouvez aussi trouver des étagères éclairées, qui mettent votre vaisselle en valeur. Le fond de certains meubles sont aussi vendus avec une rénure dans laquelle est installée un système d'éclairage. Pratique pour éclairer facilement votre plan de travail.

© Castorama

Des luminaires d'ambiance pour décorer la cuisine

Une fois les zones stratégiques de la cuisine bien éclairées, rien ne vous empêche d'installer d'autres points lumineux, pour décorer la cuisine et créer une atmosphère qui vous ressemble. Et de choisir la température de couleur de vos ampoules qui vous conviennent le mieux.

Et si toutes les formes ou tous les styles sont autorisés, en plafonnier ou en appliques murales, prenez garde néanmoins à ce que votre luminaire soit adapté à la cuisine. “On évite les tissus ou les choses en verre dans cette pièce, car moins facile à nettoyer”, précise Marie Sarasin.

Si l'on dispose d'une table ou d'un ilôt central, on peut imaginer installer des jolies suspensions qui viendront éclairer les convives en douceur”, propose Marion Albinet.

© Castorama

Pourquoi pas même, faire preuve d'originalité ? Fabriquez votre lampe boite de conserve, votre suspension à partir d'un tambour de machine à laver, ou procurez-vous cet étrange luminaire créé dans du vrai pain ! À vous de jouer !

>> Retrouvez tous les articles de notre dossier sur la lumière pièce par pièce !

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Vie pratique !