| | | |

ÉCLAIRAGE - Lumière jaune ou plutôt blanche, pièce fonctionnelle ou besoin d'une ambiance cocooning, découvrez les conseils de deux expertes de l'éclairage.

Teinte jaune plus chaleureuse, bleu ou blanche pour y voir avec précision, la couleur de la lumière diffusée par une ampoule participe à définir l'atmosphère d'une pièce.

Dans le monde professionnel, on parle plutôt de température de couleur. Elle indique si une ampoule LED donne une lumière plutôt chaude ou froide.

Plus la lumière sera chaude, plus sa teinte se situera dans les tons jaunes. Au contraire, plus elle sera froide, plus sa teinte sera blanche, voire bleutée.

Le kelvin, indice de température de couleur

Pour qualifier la température, on utilise une échelle en kelvins. Vous avez sans doute déjà repéré cette valeur stipulée sur l'emballage de vos ampoules. Attention cependant à ne pas confondre avec le lumen, système de mesure de l'intensité de luminosité d'une ampoule.

  • Température de couleur chaude : 2 700 à 3 000 kelvins - lumière jaune
  • Température de couleur neutre : 4 000 kelvins - lumière “naturelle”
  • Température de couleur froide : 6 500 kelvins - lumière blanche, bleue

18h39. © fr

Choisir la bonne température de couleur

Il est important de bien choisir la température de couleur de ses ampoules en fonction des usages que l'on va retrouver dans une pièce : coin lecture, plan de travail...

C'est d'ailleurs ce que nous avait expliqué Ouria Dkhissi-Benyahya, chercheuse en chronobiologie à l'INSERM de Lyon, dans l'article Bleue, blanche, jaune : quelle lumière pour être bien chez soi ? Car la couleur de la lumière agit sur directement notre organisme.

Quelle température de couleur pour quelle pièce ?

Marie Sarasin, conseillère de vente au rayon luminaire du magasin Castorama d'Englos (59), préfère ne pas trop nuancer les températures : “c'est plus fatiguant de mélanger toutes les températures, car l'oeil est attiré par ce qui brille le plus. Pour ma part, je préfère plutôt harmoniser un maximum les ampoules de la maison, en 4 000 kelvins (une température neutre, ndlr.)."

Marion Albinet, architecte d'intérieur et décoratrice, adapte plutôt les températures en fonction des usages d'une pièce. Tout dépend vraiment des goûts et des besoins de chacun : “Certains vont se sentir plus à l'aise avec tel type d'éclairage, quand d'autres préféreront une lumière type naturelle partout chez eux”.

  • Cuisine

C'est la pièce la plus importante à bien éclairer selon moi”, précise Marie Sarasin. Les deux professionnelles s'accordent pour conseiller un éclairage de couleur neutre, en 4 000 kelvins, pour une utilisation fonctionnelle, voire de température froide pour éclairer les plans de travail.

  • Salon, salle à manger

Marion Albinet conseille d'adapter ses ampoules en fonction de la place des luminaires dans la pièce. “Généralement, dans le salon, on cherche à avoir une ambiance plus cocooning, obtenue avec des ampoules 2 700 kelvins”. Mais si les occupants-es ont besoin d'un éclairage plus clair pour la lecture par exemple, il est possible de doter une lampe d'appoint avec une ampoule 6 000 kelvins.

Marie Sarasin, elle, préfère les ampoules à la couleur neutre : “Personnellement, une fois, j'ai installé une ampoule de ce type par mégarde chez moi. Mais j'en suis maintenant très satisfaite”.

  • Salle de bains

Toutes deux sont d'accord, les ampoules 4 000 kelvins sont à favoriser dans la salle de bains, pour pouvoir se voir correctement.

  • Chambre

Pour les luminaires de la chambre, Marion Albinet préconise des ampoules de 2 700 kelvins. C'est aussi ce que conseille Marie Sarasin, pour les lampes de chevet.

  • Bureau

Il s'agit d'une pièce où l'on travaille : l'éclairage doit être fonctionnel, les ampoules plutôt en 4 000 kelvins.

Dans les pièces double fonction, par exemple une chambre avec une partie bureau : on joue avec les différents luminaires. Température de couleur chaude pour les lampes de chevet, neutre pour la lampe de bureau.

Ou choisir un variateur de lumière, qui reste “une demande assez marginale tout de même”, note l'architecte d'intérieur Marion Albinet.

  • À l'extérieur

Quand il fait nuit, on a besoin de bien y voir !”, ironise Marie Sarasin. Elle choisit donc des ampoules de température neutre, voire froide.

Bien sûr, chacun peut ressentir les effets de la température de la lumière différemment de son voisin. Si une couleur ne vous convient pas, n'hésitez pas à faire vos propres choix de température !

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Bien éclairer chez soi !