| | |

TRI - Fini les placards et les pièces encombrées d'objets. Vous allez enfin réussir à faire le tri facilement vos affaires.

Trier ses objets n'est pas une mince affaire. Beaucoup de raisons nous poussent à garder, parfois bien malgré nous, souvenirs, cadeaux, vêtements et reliques du passé. Pour nous aider à nous alléger et nous séparer enfin de ces objets qui nous encombrent et parfois nous pèsent, nous avons rassemblé une série de conseils bienveillants.

On a demandé leurs avis à :

Le coaching pour ne garder que les objets qui nous font du bien

Le maître-mot ? Faire le tri “entre les objets qui nous étouffent et ceux qui nous nourrissent”, explique Maïlys Dorn, architecte d'intérieur, faisant sienne la philosophie de Marie Kondo. Et ces objets triés pourraient intéresser et nourrir d'autres personnes !

1 Se fixer des objectifs pour éviter d'être stoppé-e dans sa lancée. Par exemple, fixer une date à laquelle on vendra ses affaires (un vide-grenier, des puces, etc.) et organiser auparavant un “week-end detox de sa maison”.

2 Si on trouve le défi trop difficile à relever, on commence par une pièce sans trop d'objets, les toilettes par exemple.

3 Motivez vos troupes : famille ou coloc. Toute la maisonnée doit y prendre part, pas seulement “la mère de famille”. On peut allouer l'argent récolté avec la vente des objets triés à un projet de vacances, ou de tour du monde ! La motivation peut aussi simplement être un déménagement.

4 Posez-vous des questions sur vous : “qu'est-ce que ma vie a été, qu'est-ce qu'elle n'est plus et ce que j'ai envie qu'elle soit”. Ainsi, vous verrez quels objets appartiennent à votre vie passée et lesquels vous correspondent encore.

5 Rassemblez, en toute honnêteté, tous les objets et vêtements dont vous êtes sûr-es de ne pas vous servir dans les 12 prochains mois ET, ceux pour lesquels vous avez un doute. Tous ceux-là, donnez-le ou vendez-le.

Les conseils pour trier les objets chargés de souvenirs

Pour Christine Ulivucci, les objets forment une enveloppe rassurante, mais il ne faut pas rester coincé avec eux. “L'accumulation amène une pesanteur. Trier, c'est remettre du mouvement.

6 Pour les objets chargés d'histoire (plus ou moins belle d'ailleurs), on a parfois besoin d'un “bassin de décantation”. Cette transition peut vous permettre de vous délivrer de ces objets dans votre vie quotidienne, sans vous en séparer complètement. Vous ne les aurez plus sous les yeux, mais ils seront toujours dans la maison. La cave est un très bon sas. Comme les caisses sous le lit, le fond du placard, le grenier...

7 Pour les objets souvenirs, on n'est pas obligé de se séparer complètement des objets pour s'en libérer. On peut les transformer. Détourner leur usage premier. Des petites chaises d'enfant peuvent devenir des supports pour plantes, s'intégrant à l'évolution de la vie de la famille.

Inversement, des objets de décoration hérités de grands-parents peuvent devenir des objets du quotidiens, comme les verres en cristal ou les assiettes décoratives. On s'autorise alors à risquer de les casser. Ainsi, ils cessent d'être des reliques.

8 Triez régulièrement : c'est important, car le tri n'est pas fait une fois pour toute. Il y a des moments où il va falloir s'alléger et faire place à la nouveauté dans sa vie, et parfois conserver pour se rassurer. Tout dépend du moment. De plus, cela évite de laisser les objets ad vitam aeternam dans les sas que vous auriez pu créer !

Les conseils d'une spécialiste des boulimiques d'objets

Valérie Guillard a un bon argument pour nous convaincre de trier : donner ses objets est un enjeu écologique. Car, à garder trop longtemps un objet dont on ne se sert pas, il devient inutilement un déchet. Si on le donne, il peut avoir une seconde vie, voire une 3e, une 4e... Et, en allongeant leur durée de vie, on réduit par là même son empreinte carbone.

9 Est-ce que cet objet peut VRAIMENT toujours vous servir ? Posez-vous la question, pas dans l'absolu, mais pour vous, concrètement. Ce n'est pas parce que c'est en bon état que vous allez l'utiliser ou le porter. Alors autant le donner quand il est justement en bon état et pas passé de mode. Il fera des heureux !

10 Est-ce que vous allez VRAIMENT réparer cet objet ? Autrement dit, êtes-vous bricoleur et savez-vous comment cet objet se répare effectivement ? Si oui, donnez-vous un temps limite au terme duquel vous devrez avoir réparé ledit objet. Si non, donnez-le à une ressourcerie qui pourra sans doute le réparer, ou bien portez-le à recycler.

Avec tout cela, vous pourrez vivre chez vous le coeur léger ! Si vous vous lancez dans le tri, n'hésitez pas à nous envoyer vos photos avant / après 🙂

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Tous à la brocante !