| | |

CHAUFFAGE - Prix, puissance, type… Grâce à notre guide, vous aurez toujours une serviette toute chaude à la sortie de bain !

Quel délice de s'enrouler dans serviette bien chaude à la sortie du bain ! Pour goûter à ce petit plaisir quotidien, vous avez décidé d'installer un sèche-serviette dans votre salle d'eau.

Mais attention, lorsque vous choisirez votre prochain radiateur préféré, ne vous fiez pas seulement au design ! Il doit avant tout répondre à vos besoins de confort et de chaleur dans votre salle de bains.

On fait le point avec vous !

Choisir un sèche-serviette puissant

Pour que votre radiateur soit performant, il doit chauffer vos serviettes, et éventuellement votre salle de bains si vous n'avez pas de radiateur dans cette pièce.

On calcule la puissance nécessaire en fonction du volume d'air à chauffer, soit 125 W au m2 pour une pièce de 2,50 m de hauteur sous plafond”, explique Pierre Martinard, vendeur conseil au rayon confort au Castorama de Quimper.

À titre d'exemple, il faut au minimum un appareil de 1000 W pour une salle de bains de 8 m².

Les différents types de sèche-serviettes

C'est bien de choisir un sèche-serviette avec un thermostat et une minuterie”, conseille Nathalie Evrard, Youtubeuse déco et architecte d'intérieur pour l'agence Botte Secrète. “Cela permet de le programmer juste avant la douche et d'avoir une serviette bien chaude”.

Il existe plusieurs types de sèche-serviettes. Les voici classés du moins au plus performant :

  • sèche-serviette soufflant

Électrique, chauffe vite la pièce grâce à sa soufflerie. Très bruyant et consomme beaucoup.

  • sèche-serviette rayonnant

Électrique, monte vite en température. Consomme beaucoup.

  • sèche-serviette à eau

Relié à la chaudière, diffuse une chaleur douce. Inconvénient : lorsque la chaudière ne chauffe pas l'eau du circuit de chauffage, il ne fonctionne pas.

  • sèche-serviette mixte

Relié à la chaudière, il possède sa propre résistance électrique pour chauffer l'eau lorsque la chaudière ne fonctionne pas.

  • sèche-serviette à inertie sèche

Électrique, est composé d'un cœur en pierre ou en céramique. Restitue la chaleur progressivement. Grande inertie, n'est pas énergivore.

  • sèche-serviette avec fluide caloporteur ou inertie fluide

Électrique, diffuse une chaleur douce et homogène. Une huile ou de l'eau est chauffée à l'intérieur par une résistance. Ce liquide reste chaud longtemps, ce qui permet de continuer à chauffer la pièce longtemps après avoir éteint le sèche-serviette. C'est le type le plus économe en énergie.

© Castorama

Quel prix pour un sèche-serviette ?

On va être sur une entrée de gamme à 55 euros”, précise Pierre Martinard. Comptez plusieurs centaines d'euros pour un modèle performant et économe en énergie, jusqu'à plusieurs milliers d'euros pour un modèle design.

Quel design choisir pour un sèche-serviette ?

Un sèche-serviette est soit un élément de décoration, soit un élément discret”, expose Nathalie Evrard.

Dans le premier cas, toutes les fantaisies sont autorisées. Orientez-vous vers un modèle très design, à la forme originale.

Dans le second cas, vous pourrez le choisir en ton-sur-ton. Il existe aujourd'hui des modèles de différentes couleurs pour se fondre dans le décor.

Il vaut mieux prendre un grand modèle pour une famille, pour que chacun puisse étendre sa serviette”, précise Pierre Martinard.

Je conseille de choisir un modèle avec des gros barreaux, j'ai l'impression qu'ils réchauffent mieux les serviettes”, témoigne Nathalie Evrard.

L'experte indique également qu'il existe des supports qui permettent de faire sécher les vêtements sur le sèche-serviette. Une solution à ajouter à notre liste des 11 astuces pour faire sécher du linge dans un petit espace !

Le sèche-serviette sera à installer dans l'idéal à 60 cm de la baignoire, pour respecter les normes électriques, et à portée de main pour ne pas traverser la salle de bains tout-e mouillé-e et frigorifié-e.

Passez à l'action