| |

CLIMATISATION - À l'heure actuelle, les climatiseurs accentuent l'effet de serre. En modifiant leur fonctionnement, des scientifiques ont trouvé comment limiter les dégâts.

En été, pour lutter contre la chaleur, l'un des premiers réflexes est d'allumer un climatiseur. Mais cet air rafraîchissant pose de sérieux problèmes pour l'environnement : rejets de gaz à effet de serre, surconsommation d'énergie, dégagement de chaleur dans les rues... De quoi alimenter un cercle vicieux, avec toujours plus de canicules et de clim'.

Contre ce fléau, les scientifiques ont peut-être trouvé une solution pour limiter l'impact négatif des climatiseurs sur l'environnement. Ils pourraient même participer à lutter contre le réchauffement climatique !

Transformer les climatiseurs en machine à fabriquer du carburant

"Les climatiseurs des gratte-ciels et même des maisons pourraient devenir des machines qui capturent le CO2, et qui le transforment en carburant pour alimenter des véhicules qui pourraient difficilement fonctionner à l'électricité, comme les cargos", explique Geoffrey Ozin, chimiste en matériaux de l'Université de Toronto dans un article de Wired datant du 30 avril 2019.

Le spécialiste a décrit la marche à suivre dans un article publié dans la revue Nature communications.

Pour rendre un climatiseur plus vert, il faut installer un filtre qui absorbe le dioxyde de carbone (CO2) et les particules d'eau (H2O). Ensuite, avec un électrolyseur, il faut retirer d'oxygène des molécules H2O afin d'obtenir du dihydrogène (H2). Combiné avec du CO2, cela donne des hydrocarbures.

À titre d'exemple, avec un tel système, les chercheurs ont démontré que la tour de la foire de Francfort en Allemagne pourrait capter 1,5 tonne de CO2 par heure et produire jusqu'à 4 000 tonnes de carburant par an !

Pour aller plus loin, alimenter les climatiseurs avec des énergies renouvelables

Théoriquement donc, partout où il y a un climatiseur, on pourrait fabriquer du carburant synthétique. Mais en réalité, pour neutraliser le bilan carbone d'un climatiseur, c'est-à-dire pour qu'il soit sans incidence sur l'environnement, il faut aller encore plus loin.

Selon Roland Dittmeyer, autre auteur de l'étude, "les climatiseurs devront être alimentés par des énergies renouvelables, car la combustion du carburant synthétique produira également des émissions." Le scientifique imagine alors recouvrir des bâtiments entiers en panneaux solaires ultra-minces et transparents, sur les toits, mais aussi sur les façades et les fenêtres.

Vous l'aurez donc compris, les green climatiseurs ne sont pas pour tout de suite, la science commençant à peine à trouver des solutions envisageables. À la maison, si vous avez chaud, suivez nos 11 conseils pour vous rafraîchir sans clim' !