| | | |

DÉCO - Passionnée par les meubles d'occasion, Nafi ne travaille qu'avec des objets qu'elle trouve dans les marchés aux puces de Bruxelles.

Certaines personnes ne voient dans les brocantes que des vieilleries qui viendront encombrer leur intérieur. D'autres, comme Nafi, y voient des trésors qui rendront la décoration d'une maison unique. 

Cette passionnée de récupération et d'ameublement d'occasion a toujours aimé chiner depuis son plus jeune âge : “Petite je me baladais dans le marché aux puces de Bruxelles. C'était un peu comme un royaume, un endroit merveilleux”, se souvient-elle. 

C'est pourquoi la jeune femme est devenue, il y a peu, décoratrice d'intérieur 100% récup', Elle n'utilise que des objets de seconde main. Un challenge passionnant, esthétique et écologique ! 

© Nafi

Éviter le recours systématique au neuf 

Nafi est partie d'un double constat. Elle nous explique : “En France, on produit deux millions de tonnes de déchets d'ameublement par an. Mais moins de la moitié est recyclée. C'est un drame écologique !”.

Pour apporter sa pierre à l'édifice, la bruxelloise qui travaillait dans le secteur associatif, a pris la décision de se réorienter et de mettre son amour de la décoration au service de la planète. 

Je suis convaincue que l'on peut se meubler exclusivement avec de la récup'. Et souvent on trouve des matériaux nobles qu'on ne pourrait pas se payer, de beaux bois ou du marbre par exemple”, souligne-t-elle. 

La décoratrice se rapproche alors d'une brocante à finalité sociale de Bruxelles, Les Petits Riens, dans laquelle elle crée des aménagements d'intérieur avec tout ce qu'elle trouve sur place. “Mon objectif c'est de pousser les gens vers la récup' et d'éviter le recours systématique au neuf”, précise Nafi. Ainsi, toutes les deux semaines, la décoratrice se rend dans l'entrepôt de l'association et montre que l'on peut réaliser des créations uniques et esthétiques avec des meubles de récupération. 

© Nafi

Conseils déco par une experte de la récupération 

Comme elle nous l'a expliqué, certaines personnes ont du mal à dénicher dans les brocantes de potentielles pépites pour leur intérieur. “Ce n'est pas évident de se projeter avec des meubles qui sont complètement crasseux”, rappelle-t-elle. 

Pour cette professionnelle dont l'œil s'est exercé au fur et à mesure de ses visites dans les marchés aux puces, le plus important pour réussir une décoration 100% récup,' c'est l'imagination. “Je vais choisir un canapé en velour qui peut passer inaperçu, mais je vais l'associer à une table basse design et vintage pour le révéler”, nous explique Nafi.  

Autre conseil : étudier “la qualité des matières des tissus, le bois des meubles” pour investir dans du mobilier de qualité et unique, qui durera dans le temps et ne ressemblera à aucun autre.

© Nafi

Et si vous ne savez pas par quoi commencer, Nafi recommande de s'intéresser dans un premier temps à des basiques de la déco, d'y aller étape par étape. Table de chevet, table basse, tapis ou encore miroir : vous trouverez forcément une pièce originale qui aura sa place chez vous !

Nafi qui travaille à la fois pour des particuliers et des professionnels, vient d'entamer un nouveau projet : rénover entièrement un appartement des années 1920 en plein coeur de Bruxelles. On vous montrera le résultat 100% récup', cela va de soi !

© Nafi
© Nafi