| | | | |

TRAVAUX - Cette cuisine provençale a été modernisée avec un choix tranché. Ses atouts : des meubles repeints et une lumière très travaillée.

Quand Jean-Luc Lagane a emménagé dans cet appartement toulonnais, dans le Var, il y a 4 ans, la cuisine était aux couleurs de la Provence. Du jaune sur les meubles, sur les murs, sur le carrelage des plans de travail. Et même du orange dans la crédence.

Depuis, elle est passée par un relooking complet ! Modernisée en gris et rouge, elle est toujours aussi chaleureuse, grâce à la fantaisie et l'originalité qu'a sû y insuffler Jean-Luc Lagane.

Fiche de chantier

Ouvriers

Jean-Luc Lagane, 45 ans, électro-technicien.

Durée des travaux

Trois semaines environ, après avoir bien réfléchi au résultat souhaité.

Budget

3 000 euros en tout pour cette cuisine. Cela comprend l'achat d'une plaque à inductions et d'un four. La plus grande part du budget (1000 euros environ) a été consacrée à la crédence réalisée sur mesure.

Des meubles repeints en gris métallisé

La cuisine avant les travaux.

La cuisine avant les travaux. © Jean-Luc Lagane

Jean-Luc Lagane apporte la preuve qu'un coup de peinture, ici de la résine gris métallisée, suffit à métamorphoser des meubles de cuisine un peu trop classiques. Il a également changé les poignées des placards et des tiroirs pour des modèles en inox.

"J'ai même trouvé un four exactement de la même couleur, avec un affichage rouge", complète-t-il. Détail important, car celui s'accorde avec la nouvelle crédence.

Les meubles repeints et la nouvelle crédence.

Les meubles repeints et la nouvelle crédence. © Jean-Luc Lagane

Une crédence rouge en verre trempé

En évitant d'investir dans de nouveaux meubles, Jean-Luc Lagane a en effet pu investir dans une crédence rouge en verre trempé (dont le traitement le rend beaucoup plus résistant qu'un verre classique), faite sur mesure.

Hors de question de garder l'ancien carrelage sur le plan de travail. Celui-ci a été recouvert par un enduit en béton ciré.

Jean-Luc Lagane a laissé le carrelage, et appliqué dessus de la colle à carrelage, qui sert de primaire d'adhérence. Ensuite la couche de béton ciré lissée et recouverte d'un vernis protecteur qui résiste à la chaleur et à l'humidité. Pour les finitions, des baguettes en inox rappellent les poignées des meubles.

Pose de l'enduit en béton ciré.

Pose de l'enduit en béton ciré. © Jean-Luc Lagane

Une cuisine savamment éclairée

Élément incontournable de cette nouvelle cuisine : l'éclairage. Jean-Luc Lagane a installé des rubans LED sous les meubles, qui éclairent la crédence de l'intérieur.

Ne trouvant pas de plafonnier qui lui convienne, il l'a confectionné lui-même, en assemblant quatre planches, et en intégrant des spots LED.

Un autre cordon lumineux mutlicolore (ici réglé sur la couleur violette) est posé au-dessus des meubles. Toutes lumières allumées, le haut de la pièce s'habille donc de teintes violettes, en harmonie avec la peinture du mur opposé.

Pleins feux sur la nouvelle cuisine, avec aussi 2 spots lumineux discrets sous les meubles, et 2 autres au-dessus.

Pleins feux sur la nouvelle cuisine, avec aussi 2 spots lumineux discrets sous les meubles, et 2 autres au-dessus. © Jean-Luc Lagane

L'idée pratique : les murs n'ont pas été peints jusqu'au plafond, dégageant ainsi une marge esthétique, qui permet aussi une application de la peinture plus facile, en évitant les angles du plafond. En cas de haut plafond, cela permet aussi de donner une impression de hauteur moins importante.

La cuisine, lumières éteintes.

La cuisine, lumières éteintes. © Jean-Luc Lagane

Le bar se pare également de béton ciré.

Le bar se pare également de béton ciré. © Jean-Luc Lagane

Touche finale à cette cuisine : les lettres décoratives en bois du mot “COOK” sont peintes en rouge. Et voilà le résultat !

La cuisine terminée, avec une déco colorée.

La cuisine terminée, avec une déco colorée. © Jean-Luc Lagane

Passez à l'action