| |

ZÉRO-DÉCHET - Unisoap propose une solution pour lutter contre les 51 millions de savons jetés chaque année par les hôtels à travers la France.

Quand on va à l'hôtel, on est souvent content-e de trouver des produits de beauté, comme des petits pains de savon estampillés par l'enseigne. Certain-es même les collectionnent ! Mais le problème, c'est que ces savons mis à disposition sont à usage unique, car les clients sont plutôt retissants à utiliser un pain de savon déjà consommé par l'occupant précédent de la chambre. Les savons presque entiers finissent alors leur vie... à la poubelle. Un gâchis.

L'association Unisoap s'est justement donnée pour mission de récolter ces savons usagés auprès des hôtels, de les recycler et de les redistribuer aux plus démunis.

Récupérer les savons pour en faire de nouveaux

"On estime à plus de 51 millions de savons jetés chaque année par les hôtels à travers la France", souligne Janne-Alice Pitot, chargée de projet pour l'association. "3 millions de français se priveraient de produits d'hygiène de base." 

Dans une logique zéro déchet, l'association a mis en place un partenariat avec 112 hôtels à travers la France afin de récupérer les savons usagés qui serviront de matière première. Au total, 5 tonnes de savons ont été récoltées.

Ensuite, "ces déchets" sont amenés dans un ESAT (Établissement et Service d'Aide par le Travail) situé en région lyonnaise. Des personnes en situation de handicap se chargent de transformer les savons en nouveaux objets prêts à laver.

"Ils sont pesés, puis nettoyés afin d'en enlever tous les résidus. La couche supérieure est complètement retirée", explique Janne-Alice Pitot. Résultat : des petits pains rectangulaires de 100 grammes estampillés au nom de l'association.

Dans les prochaines semaines, les nouveaux savons seront distribués à des associations qui, elles-même, les donneront à celles et ceux qui en ont besoin, aux quatre coins de l'hexagone.

Dans la même lignée, découvrez aussi l'association Les Hôtels Solidaires, qui récupèrent les petits-déjeuners des hôtels pour les redistribuer aux sans-abri.