4 solutions pas chères pour faire garder votre animal pendant l'été

VACANCES - Famille, bénévole, pet-sitter ou home-sitter : voici comment trouver la personne idéale pour garder votre animal de compagnie !

Les abandons d'animaux seraient plus nombreux durant l'été, selon la Fondation 30 millions d'amis. Cela s'explique par les portées de chatons qui naissent davantage à ce moment de l'année, et par les départs en vacances.

Vous n'avez pas les moyens de payer une pension pour votre chien, votre chat ou votre NAC (comprendre nouvel animal de compagnie : furet, lapin, oiseau...) ? Rassurez-vous, il existe des solutions gratuites, ou très peu chères, pour un été sans stress, pour vous comme pour votre animal.

1 - Faire garder votre animal par la famille ou par un ami

Demander à une personne de confiance de votre entourage, famille ou ami, que votre animal connaît bien, c'est la première solution recommandée par Nathalie Agobé, responsable du refuge de la SPA Le Garric, dans le Tarn.

“C'est gratuit, mais il ne faut pas demander au dernier moment !”, prévient-elle cependant. “Ce qui est bien de faire c'est de s'organiser plusieurs mois avant le départ.” Ainsi, vous êtes sûr-e que la personne sera disponible à vos dates.

© Getty Images / eddiedean

Le mieux, si votre animal n'a pas l'habitude d'aller chez cette personne, est que cette dernière vienne lui rendre visite chaque jour ou vienne habiter chez vous le temps de votre absence. “Il y aura moins d'anxiété liée à la séparation, ça évitera éventuellement une fugue”, estime Nathalie Agobé.

2 - Engagez un-e pet-sitter

La deuxième option privilégiée par Nathalie Agobé est d'engager un-e pet-sitter, qui viendra rendre visite à votre animal, le nourrir et le promener une ou plusieurs fois par jour, ou qui l'accueillera à son domicile. Les tarifs sont libres et dépendants de la prestation, mais moins onéreux qu'une pension traditionnelle.

Nathalie Agobé recommande de demander à votre pet-sitter, s'il ou elle a bien un certificat de capacité à s'occuper d'un animal domestique. “C'est une attestation délivrée par la direction départementale de protection des populations (DDPP) à la suite d'une formation de deux à trois jours, explique-t-elle. Ces professionnels sont gérés par un cadre légal, ils connaissent leur métier et vont savoir gérer les situations délicates.”

3 - Faire appel à un gardien-ne bénévole

Si cela reste hors budget pour vous, le site de la Fondation 30 millions d'amis propose de déposer une annonce pour trouver un ou une gardienne bénévole pour votre animal. Il s'agit pour la Fondation de promouvoir l'entraide : la prochaine fois, ce sera peut-être vous qui vous occuperez de l'animal de votre pet-sitter.

Depuis deux ans, la plateforme Emprunte Mon Toutou met également en relation des propriétaires avec des personnes qui cherchent des chiens à promener ou à garder.

Leur motivation ? “La plupart des bénévoles ont déjà eu un chien ou ont été en contact avec des chiens et font ça pour le plaisir, explique Julie Lascoux, responsable communication d'Emprunte Mon Toutou. Ça part d'une frustration de vivre en ville et de ne pas pouvoir avoir d'animaux à eux, à cause d'un emploi du temps trop chargé ou d'un petit appartement.”

L'absence de rémunération est même un argument de confiance pour Julie Lascoux : “On est sur une relation d'amour des animaux et de confiance. Là, le chien va être dans une famille d'accueil provisoire chez une personne qui va s'en occuper toute la journée comme si c'était le sien.”

Cette solution n'est cependant pas totalement gratuite : comptez 39,90 euros d'abonnement annuel en temps que maître, et 9,90 euros en temps que bénévole. Cela permet de financer une assurance vétérinaire, une ligne d'assistance téléphonique vétérinaire 24h/24, et une assurance dommage si votre chien casse quelque chose.

Côté sécurité, l'équipe du site vérifie les profils, et les bénévoles peuvent fournir une pièce d'identité, ce qui est mentionné sur leur profil, pour rassurer les propriétaires.

4 - Home-sitting : des retraités viennent garder votre animal chez vous

De nombreuses plateformes (homesitting.fr, homering.fr, maisongardee.fr…) proposent de vous mettre en relation avec des particuliers, souvent des retraités, qui viennent s'installer chez vous pendant vos vacances, pour garder votre maison et votre animal. Ces personnes ne sont pas rémunérées : cela leur permet de bénéficier d'un hébergement gratuitement pour passer elles aussi des vacances.

La plupart des sites facturent autour de 150 euros la semaine. Mais l'un d'entre eux, Nomador, propose de publier sa première annonce gratuitement. Découvrez plus en détail sur le fonctionnement et les garanties du home-sitting dans notre article.

Et pour les prochaines vacances, si votre animal n'est pas trop casanier, réfléchissez à l'emmener avec vous. La fondation 30 millions d'amis met à disposition un moteur de recherche bien pratique pour trouver un lieu de vacances acceptant les animaux.

Quelles précautions prendre avant de confier votre animal ?

  • Choisissez le mode de garde en fonction de votre animal : s'il est anxieux, mieux vaut qu'il reste chez lui, s'il est sociable, il pourra plus facilement séjourner chez quelqu'un d'autre.
  • Rencontrez-la personne à qui vous envisagez de confier votre animal, en présence de celui-ci.
  • Rencontrez-la chez vous ou chez elle selon l'endroit où sera gardé votre animal.
  • Posez-lui des questions sur son expérience avec les animaux.
  • Assurez-vous qu'il ou elle est dans une bonne condition physique pour s'en occuper si vous avez un chien imposant et très dynamique par exemple.
  • Prenez son identité et laissez-lui votre numéro de téléphone.
  • Donnez-lui toutes les informations nécessaires, sur les habitudes et la santé de votre animal.
  • Laissez le numéro de téléphone de votre vétérinaire.

Passez à l'action

Ce site utilise Google Analytics.