| | | |

MAISON - Découvrez l'histoire de Luc Schuiten, architecte belge en avance sur son temps en termes d'habitat écologique.

En bois, en terre cuite ou encore en paille, les maisons écologiques sont aujourd'hui plébiscitées par de plus en plus de personnes sensibles à l'idée de préserver leur confort tout en respectant l'environnement qui les entoure.

L'architecte belge Luc Schuiten en revanche n'a pas attendu le second millénaire pour se lancer dans cette démarche. Son projet date de plus de 40 ans ! En 1978, dans une banlieue de Bruxelles, cet avant-gardiste construisait une maison triangulaire entièrement autonome et écologique. Une maison montrée pour la première fois à la télé dans le magazine C'est la vie :

L'environnement bio-climatique : une ressource essentielle

Pour mettre son projet en œuvre, il a décidé de se démarquer de l'architecture contemporaine, qu'il jugeait déjà comme étant “la plus éloignée de l'Homme et de sa constitution biologique”. Les seules sources d'énergie qui lui ont été nécessaires pour faire fonctionner sa maison résidaient dans la nature. “Le vent, le soleil, le méthane, l'énergie des plantes, l'eau de pluie. tout ce qui nous entoure finalement”, expliquait-il.

En ce qui concerne la construction, sa maison est composée en partie de bois coupé “dans le sens des fibres, à l'ancienne”. La forme du toit, qui descend presque jusqu'au sol, a permis de poser 40 m² de capteurs solaires thermiques (des tuyaux noirs dans lesquels circule une eau chauffée par le soleil). Le résultat en termes d'autonomie est impressionnant : l'architecte avait déterminé via un bilan thermique que ces panneaux solaires couvraient 97 % des besoins en chauffage de la maison. Les 3 % restant étant assurés par un chauffage au bois. 

Une éolienne placée à l'extérieur approvisionnait la maison en électricité et alimentait "neuf batteries pour les jours sans vent". Une cuve, placée dans la cave, permettait de stocker 100 000 L d'eau de pluie.

Aujourd'hui, Luc Schuiten continue de chercher des moyens alternatifs pour construire et lutter contre la dégradation de l'environnement. Il a construit plusieurs autres maisons aux formes inspirées de la nature et dessine des villes futuristes en symbiose avec la végétation.

Pour lire d'autres histoires de pionniers des maisons autonomes, vous pouvez également suivre le parcours d'un couple qui a quitté Paris pour construire l'une des premières maisons autonomes de France, en 1976.