| |

ENFANTS - La rentrée est souvent synonyme de grands défis et bonnes résolutions. Et si cette année votre enfant arrivait à s'endormir tout seul ?

Après avoir appris à se débrouiller dans la salle de bain, voici quelques conseils pour apprendre à votre progéniture à s'endormir toute seule, comme une grande.

Pour Géraldine Blé, architecte d'intérieur et créatrice de Bepop et Lula, pour bien dormir, il faut avant tout bien séparer les espaces dans la chambre de votre enfant. “Dans l'idéal, il faut séparer le coin travail du coin nuit. En segmentant la pièce, on permet à l'enfant de comprendre qu'il y a un endroit pour s'amuser, un pour travailler et un autre pour dormir, avec chacun son ambiance."

Rien de mieux que des peintures de couleurs différentes pour différentier les zones. Pastelles du côté nuit, vives dans l'espace de travail. “L'espace nuit doit être un coin cocon, rassurant pour l'enfant, le plus confortable possible, afin d'appeler à l'apaisement et donc au sommeil”, confie Géraldine Blé.

Pour ceux n'ayant pas la possibilité de repeindre les murs, la clé réside dans les accessoires. Deux tapis de couleurs différentes peuvent faire l'affaire. Des petits coussins ou autres poufs moelleux viennent réchauffer l'atmosphère du coin nuit.

La nécessaire table de chevet

La table de chevet est la meilleure alliée de vos bambins. “Cet endroit leur appartient. Les enfants, et particulièrement les filles, aiment bien disposer d'un petit espace secret pour y déposer des livres ou des petits objets. Comme une transition en douceur entre la journée et la soirée”, continue l'architecte.

Pour ceux qui trouvent la table de chevet un peu trop vieillotte, il est possible de la remplacer par une petite étagère, des plus classiques aux plus originales. Il est aussi possible de la relooker facilement avec une peinture mutli-supports.

Installée juste à côté du lit, elle permet aussi d'y disposer une petite lampe à poser, facilement atteignable par les enfants. “Savoir qu'ils peuvent à tout moment allumer la lumière est rassurant pour les plus jeunes, souligne Géraldine Blé. Parfois, il est même nécessaire d'installer une veilleuse, non loin du lit, pour que l'enfant puisse se repérer facilement dans le noir.

La douceur du noir

Car pour s'endormir plus rapidement, les enfants ont besoin d'être plongés dans une pièce bien sombre. D'autant plus à la rentrée, après deux mois de vacances où le rythme a été chamboulé, et où à l'heure du coucher, la nuit n'est pas encore tombée.

Si la pièce est équipé d'un volet éléctrique, vous pouvez vous tourner vers des rideaux plus décoratifs puisque la pièce sera automatiquement plongée dans le noir. A l'inverse, les rideaux occultants sont la solution pour ceux disposant de volets traditionnels. Particulièrement épais, ils ne laissent passer aucun rai de lumière. Une astuce bien connue des Islandais.

Pour aider les enfants à trouver le sommeil, rien de mieux que la lecture qui permet de ralentir le rythme tout en alliant une vertu éducative. Adieu tablettes et autres ordinateurs. La lumière bleue de leurs écrans bloque la production de mélatonine, l'hormone du sommeil, et freine ainsi le processus d'endormissement.

Autorisez-les à lire quelques pages, quitte à regagner leur lit un peu plus tôt qu'à l'accoutumée.

Partager sa chambre

Une chambre, deux espaces séparés par des voilages.

Une chambre, deux espaces séparés par des voilages. © Castorama

Vos enfants partagent la même chambre ? La clé d'une cohabitation réussie est la séparation des espaces et des univers afin que chacun puisse avoir son petit coin bien à soi. Pour cela, optez pour une cloison amovible, facile à monter et sans perçage ni au sol, ni au plafond, elle confère un coin d'intimité à chacun. Vous pouvez aussi installer un petit paravent, à personnaliser de chaque côté. Ou tout simplement un voilage.

Quant au sommeil, le plus fatigué doit toujours avoir la priorité, afin de ne pas voir son cycle de sommeil perturbé. Dès que l'un des enfants souhaite se coucher, l'autre, s'il souhaite rester éveillé, peut quitter la chambre pour le salon, ou continuer sa lecture à la liseuse, afin d'être le plus discret possible

En cas de lit superposé, la place du haut revient à la plus marmotte des deux, histoire de laisser à son frère ou à sa s?ur le choix de s'endormir plus tard sans pour autant le réveiller avec ses pas sur l'échelle.

Le rituel du coucher devrait désormais être un vrai jeu d'enfant !