PLANTES - Plutôt que de laisser votre parapluie trempé sécher n'importe où, faites-en profiter vos plantes vertes !

Vous avez déjà pris la pluie en rentrant chez vous, ne prenez pas le risque d'inonder votre entrée !

Le parquet risque de gondoler avec le temps, le carrelage devient glissant ou votre moquette est toute inondée.

Pour remédier ce problème, il y a bien sûr le porte-parapluie. Mais cet objet métallique n'est souvent pas très esthétique. Sauf avec cette invention maligne d'un jeune designer, qui, en plus, fait d'une pierre deux coups.

© Jean Huang

 

 

De la malbouffe au porte-parapluie

LÖV, c'est son petit nom, est le projet de fin d'études de Jean Huang, un étudiant en design à Londres. Le sujet initial portait sur la consommation de malbouffe à Londres, et sur les méthodes que l'on pourrait employer pour que les étudiants se nourrissent plus sainement.

Le jeune homme a donc pensé à un objet qui, en plus de ne pas grignoter trop d'espace dans des appartement estudiantins souvent étroits, pourrait les encourager à cuisiner les herbes y qu'ils feraient pousser.

© Jean Huang

Quand l'eau de pluie fait pousser les plantes

Ainsi, lorsque l'on y accroche son précieux acolyte des jours humides, les gouttes glissent le long de la toile pour arriver tout droit dans le pot de plante verte (ou dans les herbes aromatiques donc). 

Mais ce n'est pas tout : ce porte parapluie est également équipé d'un éclairage intégré qui fournit une lumière pour les plantes. De quoi aussi, illuminer son entrée lorsque l'on rentre une fois la nuit tombée.

De quoi ravir, d'une part, les jardiniers d'intérieur qui oublieraient d'arroser régulièrement leurs plantes, mais aussi les amateurs d'objet sobres et épurés. Pour le moment, malheureusement, LÖV en toujours un prototype. Son concepteur se sachant pas encore s'il le commercialisera.