|

SOMMEIL - A-t-on vraiment besoin de 8 heures de sommeil et autres questions essentielles... Vous saurez tout, avec quelques conseils en prime pour mieux dormir. À lire avant de faire la grasse mat' !

Pas facile de séparer le vrai du faux concernant le sommeil. Votre collègue vous affirme que si vous êtes performant-e au travail, c'est que vous dormez assez, alors que vous en êtes à votre cinquième café de la journée.

Votre conjoint-e vous demande de changer vos habitudes et de devenir un-e couche-tard pour profiter de vos soirées en amoureux. Quant à votre bon-ne copin-e qui vous entraîne dans des after-works toute la semaine, sa réplique préférée est : "t'inquiète, on dormira ce week-end pour récupérer."

Mais êtes vous certain-e que ces "on-dit" soient exacts ? Mine de rien, vous avez l'impression d'avoir la tête dans le guidon toute la journée, sans doute parce que vous êtes fatigué-e.

Le média américain Fast Company a mené l'enquête pour défaire quatre mythes liés au sommeil. Voici les résultats :

Mythe n°1 : si vous êtes performant-e au travail, c'est que vous dormez assez.

Lorsque vous ne dormez pas suffisamment, vous vous habituez à vous sentir fatigué-e et votre corps s'adapte à cette quantité de sommeil. Mais votre cerveau, lui, ne répond plus de la même façon.

Si au bureau, vous vous trouvez incapable de vous rappeler des choses ou si vous ne supportez plus vos collègues, vous pourriez avoir une dette de sommeil.

Comme l'a écrit Art Markman, professeur de psychologie et de marketing, dans un précédent article de Fast Company : "nos corps et nos esprits sont assez doués pour faire des choses qui ne sont pas vraiment bonnes pour nous, comme la privation de sommeil chronique. Il est facile de voir comment les gens tombent rapidement dans le piège de ne pas dormir suffisamment, puis de conclure que c'est finalement une condition normale."

Mythe n°2 : tout le monde a besoin de huit heures de sommeil.

La National Sleep Foundation recommande que les adultes en bonne santé visent sept à neuf heures de sommeil. Bien souvent, on entend que huit est le nombre magique pour être en forme et reposé-e. Mais cette généralité ne s'applique pas à tous et toutes.

Elizabeth Segran, la rédactrice en chef chez Fast Company, a testé plusieurs appareils qui aident à bien dormir pendant un mois. Elle s'est rendue compte que seules sept heures de sommeil lui suffisaient.

Des chercheurs ont fait l'analyse : une infime partie de la population, soit environ à peine 5 %, a quant à elle besoin uniquement de trois ou quatre heures de sommeil pour être en alerte. Napoléon, Albert Einstein ou encore Maria Carey feraient partie de ces exceptions.

Pour savoir combien de temps vous devez dormir, faites l'expérience de vous réveiller sans alarme. Et essayez d'évaluer la durée idéale de votre nuit. Vous pouvez aussi tenter l'expérience avec des objets connectés dédiés au sommeil, même si cela peut être contreprodructif pour certaines personnes. À vous de tester.

Mythe n° 3 : vous pouvez rattraper votre sommeil en dormant beaucoup le week-end.

Dormir tout le week-end après avoir passé une semaine éprouvante n'est pas la bonne solution explique Patty Tucker, une coach de sommeil basée en Californie.

Pire, cette pratique vous décale pour le début de semaine suivante, rendant la phase d'assoupissement difficile le dernier soir du week-end.

Essayez donc de garder les mêmes routines du coucher et du lever, autant en semaine qu'en week-end. Dites adieu à la grasse mat', et aux journées Netflix and chill, qui peuvent être mauvaises pour la santé.

Mythe n°4 : vous pouvez choisir de devenir une personne du matin ou du soir.

Difficile de vous lever tôt le matin ou de veiller tard le soir ? Malheureusement, selon le site, aucune dose d'aromathérapie ou d'hypnose ne vous feront changer de rythme. C'est une prédisposition génétique.

Selon Michael Breus, spécialiste du sommeil, les lieux de travail sont généralement construits autour de personnes matinales, et les couche-tard ont tendance à être perdants. Vous êtes plutôt ours, dauphin, lion ou loup ? Le docteur a établi des profils types selon la façon dont vous vivez et propose emplois du temps journaliers (en anglais).

Et pour les noctambules, si vous le pouvez, essayez de vous arranger pour pouvoir dormir au moins une heure de plus. Si vous avez du mal, suivez nos conseils imparables pour vous endormir facilement.

Un ultime conseil donné par le site : écoutez votre corps. Et si une solution de sommeil semble trop belle pour être vraie, c'est probablement le cas.