Transports autonomes et jardins partagés, la ville du futur prend forme à Milan

ARCHITECTURE - Le site de l'exposition universelle 2015 va être transformé par l'architecte Carlo Ratti en smart city, avec bureaux, facultés, centres de recherche ou encore résidences.

Le cabinet Carlo Ratti Associati (le designer entre autres du canapé connecté), en collaboration avec le promoteur australien Lendlease, a remporté le concours international visant à requalifier l'ancien site de l'exposition universelle qui s'est déroulée en périphérie de Milan en 2015.

Depuis la fin de la manifestation qui a accueilli pas moins de 20 millions de visiteurs du monde en entier, les actuels gérants du site, d'une surface d'un million de mètres carrés, lui cherchaient une nouvelle activité.

Pour donner une seconde vie au lieu, la proposition gagnante prévoit d'aménager un parc dédié à l'innovation, à la science, au savoir et à la technologie.

Des véhicules autonomes pour se déplacer

Le cabinet Carlo Ratti projette de construire de multiples bâtiments aux fonctions diverses et variées : bureaux, centres de recherche, facultés universitaires, résidences ou encore espaces culturels.

"Le quartier créé accueillera à la fois un centre scientifique européen, mais aussi un quartier axé sur la communauté, favorisant la croissance économique et le progrès social à Milan et dans sa zone métropolitaine", explique Antonio Atripaldi, chef de projet pour le cabinet d'architecture.

Voulant devenir un exemple à suivre dans les processus de transformation urbaine, le tout sera bâti dans un cadre verdoyant et bucolique. Il est aussi prévu que des zones d'agriculture urbaine soient mises en place tout autour de la zone réhabilitée.

Le plan d'aménagement des lieux comprend une grande voie d'un kilomètre, s'inspirant de l'axe piéton conçu lors de l'exposition universelle. Elle deviendra l'axe central du nouveau quartier.

Une structure commune avec un espace de deux étages sera aménagée pour tous, composé d'un mélange vivant de places, de zones piétonnes, de potagers partagés, de laboratoires et de commerces.

Les rues et les routes du quartier deviendront accessibles exclusivement aux navettes autonomes, une première mondiale. Ainsi le transport en commun deviendra la norme, pour améliorer la qualité environnementale, avec moins de véhicules nécessaires pour satisfaire les demandes de mobilité de la communauté.

Un véritable morceau de smart city à la sauce dolce vita en somme.

Un quartier servant d'expérience innovante

"L'ancien site de l'exposition universelle de Milan deviendra un lieu où sont expérimentées de nouvelles façons de travailler, de faire de la recherche, d'habiter les espaces, de profiter de la vie et se déplacer. Le quartier deviendra une ville-jardin façonnée par l'évolution des besoins de ses habitants », a précisé Carlo Ratti lors de la présentation du projet.

L'innovation sera mise en ?uvre dès la conception des bâtiments. Les plans de ceux-ci seront disponibles en open source, permettant de reconfigurer les lieux et de modifier leur fonction dans le temps selon les besoins de la population.

"Nous sommes ravis d'être impliqués dans la création de ce laboratoire vivant dans le Milan de demain", a conclu l'architecte.

Ce site utilise Google Analytics.