| | | |

ERMITAGE - Un moine vit seul sur le piton de Katchkhi en Georgie. Pour descendre, il emprunte une simple échelle, pendant 20 minutes.

Seriez-vous prêt à vivre tout en haut d'un piton rocheux, à 40 mètres du sol ? Et à descendre une simple échelle pendant 20 minutes, pour rejoindre le reste du monde ?

C'est la vie qu'a choisie le moine Maxime Qavtaradze, comme le raconte le Huffington Post (en anglais), au sommet de ce monolithe naturel situé en Georgie, à côté du village de Katchkhi.

Découvrez le panorama vertigineux auquel il fait face chaque jour :

Une vie monastique sur les ruines d'une ancienne église

Maxime Qavtaradze s'est installé en haut du piton de Katchkhi en 1993. Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, ce lieu presque inaccessible avait déjà été habité avant lui, dès le Ve siècle.

L'expédition qui a escaladé le piton en 1944 a redécouvert les ruines d'une église et des ossements de stylites (des ermites des débuts du christianisme) datant de 600 ans.

Le nouvel occupant a reconstruit l'église et ajouté une petite maison sur ce terrain de 150 m2. Il ne descend qu'une à deux fois par semaine pour rencontrer la communauté religieuse qui s'est formée à sa suite, au pied de cet étrange pic.

Les hommes qui vivent là le ravitaillent grâce à un système de cordes et de poulies, qu'ils actionnent à la main.

© Capture d'écran de la vidéo de Vladimer Tsagareishvili

Pour plus de vertige encore, mais dans un autre style, vous pouvez aussi redécouvrir cette cabane de 55 mètres de haut. Cette fois rien de naturel : un bricoleur a empilé des maisons en bois les unes sur les autres !

Alors, la perspective de vivre sans voisin direct vous donne-t-il envie de prendre de la hauteur ? Racontez-nous !