| | | |

ARCHITECTURE - La "Colombière" avec sa façade sombre, ses murs blancs et ses larges ouvertures vers l'extérieur, donne envie de passer quelques jours dans la forêt.

Cette maison nichée en plein coeur de la forêt en est déjà à sa troisième vie. Construite en un premier temps comme petit bâtiment d'entreposage par l'exploitant en charge de la forêt, elle a ensuite été transformée en refuge. Son dernière métamorphose, opérée par le cabinet d'architecture canadien YH2, lui apporte davantage de hauteur.

Baptisée la Colombière, cette maison a hérité d'un étage supplémentaire. Un dernier niveau conçu comme un perchoir par ses propriétaires, d'où son petit nom.

© Francis Pelletier

En effet, ses propriétaires voulaient augmenter la surface habitable sans sacrifier des arbres environnants, ni utiliser une machinerie trop lourde qui pourrait abîmer la forêt. L'emprise au sol reste donc la même, la croissance de la maison se faisant à la verticale. Lui donnant une forme étonnante pouvant rappeler une machine à café italienne.

Une maison aux couleurs contrastées

Mais la Colombière surprend aussi par ses contrastes. Sa façade bardée de cèdre noir, couleur similaire à celle des arbres qui l'entourent, tranche avec les murs intérieurs peints de blanc.

De quoi donner envie de venir se ressourcer au milieu de la forêt.

© Francis Pelletier

Au rez-de-chaussée, un espace ouvert offre une vue imprenable sur la forêt. Aux étages, chaque pièce s'ouvre sur un vaste espace vertical articulé autour de l'escalier d'acier.

© Francis Pelletier

© Francis Pelletier

© Francis Pelletier

© Francis Pelletier