| | | | | |

ENFANT - Faire dormir bébé dans la chambre de son grand frère ou de sa grande s?ur : une bonne idée, à condition de bien aménager l'espace.

Deux jeunes enfants qui partagent la même chambre : une source de disputes sans fin ou l'assurance d'une belle complicité ? Après les premiers mois passés dans la chambre parentale, bébé peut-il s'installer avec son grand frère ou sa grande s?ur ? Comment faire pour que la cohabitation se passe au mieux ?

Telles sont les questions qui taraudent les jeunes parents quand arrive un second enfant. Pour y répondre à ces questions, 18h39 a sollicité :

  • Aurélie Guitteny, architecte d'intérieur spécialisée dans les chambres d'enfant et auteure du blog Superliposés,
  • Maïlys Dorn, architecte d'intérieur et auteure du blog Optimise mon espace, qui travaille beaucoup sur la cohabitation familiale,
  • Nathalene, auteure du blog We love Charli and Capucine, sur lequel elle présente son expérience de maman.

Elles sont convaincues que partager sa chambre avec un petit frère ou une petite s?ur est une vraie chance. À tenter donc, même si l'on a suffisamment d'espace pour leur offrir une chambre chacun.

Préparer l'arrivée de bébé

Les premiers mois, la fille de Nathalene dormait dans un berceau dans la chambre parentale. Mais le lit à barreaux était déjà installé dans la chambre de Charli, pour le préparer à l'idée de partager sa chambre.

Aurélie Guitteny, elle, conseille aux parents de faire participer l'aîné à la décoration du coin du bébé, en accrochant ses dessins ou en bricolant un mobile avec lui. Et de lui poser la question : "qu'est-ce que ça te ferait s'il venait dormir avec toi ?"

© We love Charli and Capucine

La bonne idée : pourquoi ne pas en profiter pour redécorer l'espace du grand frère ou de la grande s?ur ? Ainsi, on évite les petites jalousies.

Chambre partagée : besoin d'espace ?

Première étape : le tri. Maïlys Dorn conseille de commencer par un grand tri des affaires du grand. "Plutôt que d'acheter de nouveaux meubles de rangement, autant commencer par vider les tiroirs que l'on a déjà."

Deuxième étape : les rangements. Mieux vaut en prévoir en hauteur pour les jouets qui pourraient s'avérer dangereux pour le plus jeune.

Troisième étape : le partage de la chambre. Si le nouvel arrivant a surtout besoin d'une place pour son lit, l'aîné voudra continuer de jouer sur le sol de sa chambre, on lui réservera donc le plus grand espace.

À chacun son intimité

Aurélie Guitteny est plutôt contre l'installation d'une cloison ou d'un rideau pour séparer les espaces de chacun. Jusqu'à 7-8 ans, s'ils ont besoin de s'isoler, ils peuvent s'installer simplement sur leurs lits, estime-t-elle.

D'autant plus si on leur donne un aspect cabane, en construisant un ciel de lit, comme dans cette chambre partagée par deux s?urs.

Chacun doit pouvoir accéder à son lit. On évitera les lits gigognes, qui se glissent l'un sous l'autre. L'emplacement idéal : contre des murs opposés, pour que chacun ait son royaume.

© We love Charli and Capucine

Une mezzanine : pas pour les petits

Les lits mezzanines ou superposés permettent de gagner de la place, mais pour Aurélie Guitteny, ils sont à réserver aux enfants de plus de 6 ans, pour éviter les chutes dangereuses. Éventuellement, la solution peut fonctionner tant que le bébé ne sait escalader ni un escalier, ni une échelle.

Si l'on a envie de tenter l'expérience, on pourra reprendre l'idée que l'architecte d'intérieur Maïlys Dorn a appliquée chez elle. Celle-ci a installé une mezzanine pour son fils lorsqu'il a commencé à cohabiter avec sa petite s?ur de 3 mois. "Toutes les mezzanines du commerce étaient soit trop hautes, soit trop basses, j'en ai fabriqué une moi-même, à hauteur de bisous, à 1,50 m", précise-t-elle.

Des nuits paisibles

Est-ce que les enfants vont s'empêcher de dormir l'un l'autre ? S'il vaut mieux attendre que le plus jeune fasse ses nuits avant de l'installer dans la chambre de son aîné, nos trois expertes n'ont constaté aucun problème de sommeil.

© We love Charli and Capucine

"Capucine et Charli s'entendent très bien, alors le soir ils s'amusent à se lancer des doudous, raconte Nathalene. Mais ils se rassurent aussi l'un l'autre et s'endorment tous seuls en 15 minutes."

Une astuce : installer une lampe d'appoint avec une lumière douce, que l'on pourra allumer pour s'occuper du bébé la nuit, sans réveiller le plus grand.

Si Nathalene cherche aujourd'hui à déménager pour plus grand, ses deux enfants continueront de partager la même chambre.

La pièce en plus servira d'abord de salle de jeu, et sera réaménagée en chambre lorsque l'un de ses deux enfants demandera à dormir seul. Mais vu leur complicité, ce n'est pas encore pour tout de suite !

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Bébé à la maison !