| | | | | |

TRAVAIL - La plateforme Cohome met en relation de travailleurs indépendants qui souhaitent briser la solitude du travail à la maison.

En ce mardi matin d'été, l'ambiance est studieuse dans l'appartement de Laura, à Genevilliers, ville de la petite couronne parisienne. Tandis que la jeune femme passe un coup de fil dans sa chambre, Camille elle, travaille sur son propre ordinateur dans le salon. Une fois la conversation terminée, Laura la rejoint et se replonge dans ses activités.

Jusque-là, on pourrait se croire dans n'importe quelle colocation où les membres auraient décidés de se lancer dans une matinée de travail. Sauf que Laura et Camille ne se connaissaient pas il y a encore une heure.

Fini les journées en solitaire

Toutes deux travailleuses indépendantes, elles ont voulu rompre le rythme des journées de travail solitaire, ou passées enfermées dans une bibliothèque, le plus souvent entourées d'étudiants.

C'est justement par lassitude de ces journées esseulées que Laura Choisy, 28 ans, a mis en place Cohome, une plateforme qui met en relation des personnes souhaitant travailler à côté d'autres personnes, mais sans l'ambiance de bureau.

Ici, les sessions de travail sont conviviales, il n'y a pas de pression. Nous faisons des petites pauses lorsque nous en ressentons le besoin. C'est sérieux mais bon enfant en même temps”, explique la jeune femme.

En janvier 2015, je me suis lancée en freelance et je me suis retrouvée toute seule chez moi pour travailler. C'était un peu difficile car, en étant seule, on perd la motivation. Je me suis dis que c'était dommage car chez moi j'ai tout ce qu'il faut pour bien travailler donc pour résoudre ce problème de productivité, j'ai lancé le service dont j'avais besoin : faire venir des personnes chez moi pour me pousser à travailler.” 

Travailler chez les autres pour moins de 10 euros

Pour devenir “cohomer”, selon le néologisme inventé par sa fondatrice pour désigner les membres de sa plateforme, il suffit de liker la page Facebook dédiée à Cohome puis de proposer une session de travail chez soi ou de s'inscrire à celle proposée par un autre membre. “Il n'y a pas de frais d'inscription, je ne souhaite pas que ça se transforme en Airbnb, l'idée n'est pas de se faire de l'argent mais de rencontrer des gens”, explique Laura Choisy.

On peut, si on le souhaite, accueillir pour une journée plusieurs travailleurs, de façon gracieuse ou pour la somme maximale de 10 euros. “Lorsque l'on est membre, il n'y a aucune obligation de recevoir chez soi, précise Laura. On peut uniquement utiliser la plateforme pour venir travailler chez les autres.

Ainsi, chacun peut venir travailler chez un membre de la communauté, qui met à disposition un espace de travail, sa connexion internet, et s'il le souhaite quelques petites douceurs, pour s'encourager dans le travail. Chez Laura, ce sont petits gâteaux et thé à volonté.

Un facteur de rencontres professionnelles

Une solution qui semble ravir les travailleurs indépendants puisqu'ils sont aujourd'hui, après un an et demi d'existence, près de 2 000 à utiliser Cohome, dans 11 villes de France. “Je suis tombée sur le site par l'intermédiaire d'une amie et c'est une vraie solution pratique. Ça permet de se motiver, car parfois, ce n'est pas toujours facile lorsque l'on travaille chez soi”, confie Camille, 24 ans.

Un bon facteur de motivation mais aussi de rencontres professionnelles, met en avant la fondatrice, “il y a quelques mois, une cohomer cherchait du travail. Grâce aux trois personnes qu'elle a rencontrées lors d'un session de travail chez moi, elle a fini par décrocher un entretien et trouver du travail” lance, non sans fierté Laura.

À la rentrée, Cohome prendra une nouvelle dimension avec le développement d'un site internet. “Il y a aura pas mal de nouveautés. Il sera possible de spécifier l'ambiance de la session de travail, pour être sûr, si l'on a besoin d'une très grande concentration que l'intégralité des membres présents sont dans le même esprit que vous”, détaille Laura Choisy.

De quoi donner envie de se mettre au travail !

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Réussir à travailler chez soi !

Passez à l'action