| | |

TRAVAUX - La cinquantaine et le départ de leurs enfants ont été leur déclic. Mais avant de trouver la maison de leurs rêves, ils ont parcouru 17 000 kilomètres et trois pays.

Depuis leurs 13 ans, Laurence et Christian sont amoureux et ne se sont jamais quittés. Alors quand Christian tanne sa femme parce qu'il a l'impression de dépérir dans son train-train quotidien, Laurence lui promet qu'après le départ de leurs deux filles, eux aussi quitteront le nid pour vivre une nouvelle aventure. "En 2016, j'ai dit à mon mari, c'est bon on peut changer de vie”.

Au départ, le projet était de partir au Maroc, pays dans lequel le couple aime se rendre en vacances. Mais après quelques péripéties et beaucoup de kilomètres, les deux baroudeurs ont trouvé refuge... dans une maison troglodyte en Espagne !

© Cueva Aventura

Parcourir plusieurs pays pour trouver la maison idéale

Avant de partir, les deux cinquantenaires doivent quitter l'entreprise familiale. "Mon mari avait du mal à annoncer à son papa qu'on voulait s'en aller. Mais son père nous a dit : allez-y, profitez-en. On a vendu les parts et on est parti", explique celle qui se surnomme Lolo.

Le couple achète un 4x4 tout équipé, avec tente et douche chaude intégrées, direction le Maroc. "On voulait voir le pays autrement qu'avec nos yeux de touristes, voir si on s'y sentait bien." Leur objectif : ouvrir une structure pour héberger les baroudeurs comme eux. Mais les professionnels de la région les découragent car le tourisme diminue.

"On a pris le bateau du retour, un peu déçus. Nous nous sommes alors rendus dans un autre pays qui nous plaisait, le sud du Portugal et particulièrement l'Algarve", se rappelle Laurence. Mais c'est encore la douche froide pour le couple. L'immobilier de cette région tendance est beaucoup trop onéreux.

"Des amis qui étaient en vacances en Espagne nous ont contactés à ce moment là pour nous inviter à les rejoindre en Andalousie." C'est là que le couple rencontre Sam et Aurôre, propriétaires de cuevas, maisons troglodytes en français. Laurence et Christian adorent l'idée d'habiter sous la terre, et se mettent à chercher leur prochaine propriété, après avoir parcouru 17 000 kilomètres.

Il faut peindre toute la devanture. © Cueva Aventura

La cueva, maison troglodyte espagnole

"On a visité plusieurs cuevas, mais finalement c'est la première qui nous a plu, raconte Laurence. L'emplacement des pièces correspondait à notre projet, ainsi que notre envie d'être sur un axe pour les voyageurs tout terrain."

Après plusieurs mois de chantier, leur parcelle atypique regroupe trois gîtes, un espace d'accueil pour les baroudeurs et leur maison. Il a fallu tout rénover, repeindre, aménager, parfois en creusant l'argile. "Avant, c'était un grand dortoir de 250 m² dans lequel les anciens propriétaires recevaient leur famille."

Le couple a même creusé une piscine. Ils accueillent désormais les visiteurs dans leur Cueva Aventura, nommée ainsi en hommage à leur passion de l'aventure.

© Cueva Aventura

"En tout, on en a eu pour environ 300 000 euros, en comptant l'achat de la propriété et tous les travaux", comptabilise Laurence.

Deux ans plus tard, le couple ne regrette rien. "Vivre dans une cueva n'a posé aucun problème, et on l'oublie même au point de ne plus mettre en avant ce côte insolite de notre habitat. Son aspect bioclimatique en fait son atout majeur, une température intérieure constante, peu importe la température extérieure, de plus elle est anti-sismique. L'obscurité et le silence qui règne dans nos chambres en a dérouté et surpris quelques uns."

Tout comme un autre couple, Marie-Aymée et Jérôme, qui a retapé une maison troglodyte pour changer de vie !