| |

ÉCOLOGIE - Si la récolte de l'eau de pluie permet d'effectuer des économies d'eau, elle est pourtant réglementée. Voici les règles à connaître.

C'est une ressource naturelle à laquelle tout le monde à accès. Certes, plus ou moins en fonction des régions, mais qui peut permettre de faire quelques économies, bonnes pour la planète.

En effet, la loi autorisetout propriétaire d'user et de disposer des eaux pluviales tombant sur sa propriété”, de quoi pouvoir faire quelques économies.

Utiliser cette eau de pluie représente une démarche judicieuse notamment au regard du changement climatique, explique Jean-François Donzier, directeur général de l'Office international de l'eau. Les périodes pluvieuses vont être plus intenses, tout comme les périodes de sécheresse.

En témoignent les arrêtés préfectoraux qui permettent aux départements de restreindre la consommation d'eau des habitants en période de sécheresse (interdiction de remplir des piscines, d'arroser sa pelouse, etc).

Récolter l'eau en vue de la réutiliser et passer outre les réseaux d'eau municipaux, ne peut qu'être que vertueux”, poursuit Jean-François Donzier.

L'eau pluviale n'est pas potable

L'eau de pluie n'est pas potable. Elle peut être porteuse d'un certain nombre de contaminants atmosphériques dans les agglomérations et aux abords de celles-ci, voilà pourquoi son utilisation est réglementée”, détaille Jean-François Donzier. Une consommation qui est donc encadrée, notamment par l'arrêté du 21 août 2008.

Elle peut également capter de la pollution en ruisselant sur la toiture, ou être contaminée en stagnant dans les bacs de récupération”, poursuit-il.

Si le toit sur lequel ruisselle l'eau avant d'arriver dans votre cuve contient de l'amiante-ciment ou du plomb, il est strictement interdit de s'en servir.

Les usages extérieurs autorisés

Dès lors que l'on récolte l'eau de pluie, comme le conseille l'Ademe, il est possible de l'utiliser pour :

  • l'arrosage des plantes ainsi que des fruits et légumes de votre potager, que vous pouvez consommer par la suite
  • rincer vos outils après leur utilisation
  • laver votre mobilier de jardin
  • nettoyer votre véhicule, sous réserve d'avoir récolté suffisamment d'eau.

Les usages intérieurs autorisés

En ce qui concerne l'usage à l'intérieur de la maison, les conditions sont plus restrictives, comme le détaille Jean-François Donzier.

On peut utiliser l'eau de pluie pour :

  • nettoyer les sols
  • évacuer les eaux des WC, en guise de chasse d'eau
  • nettoyer son linge (sous réserve de traiter l'eau dans la cuve de récupération, afin d'éviter la prolifération de petites bactéries)

Comme l'eau de pluie n'est donc pas potable, on ne peut pas non plus l'utiliser pour cuisiner ou laver la vaisselle.