| | | |

RÉNOVATION - Comment enlever la baignoire ? Quelle douche choisir ? Comment l'installer ? On répond à toutes vos questions.

Vous avez décidé de remplacer votre baignoire par une douche, pour moderniser votre salle de bains, pour gagner de la place ou pour des raisons d'accessibilité ?

Bonne nouvelle, “c'est possible dans 99% des cas, même s'il y a toujours le cas exceptionnel de la baignoire en fonte au 7e étage qu'on ne peut pas descendre par les escaliers”, assure Jean-Philippe Gavalda, responsable de l'entreprise d'aménagement de salle de bains Carré D'eau.

Voilà comment vous y prendre !

1 - Déposer la baignoire

Déposer, c'est-à-dire, démolir une baignoire, n'a rien de technique : vous pouvez vous en charger, même sans connaissance en plomberie. Vous économiserez ainsi sur la main d'œuvre si vous faites appel à des artisans pour carreler les murs et pour l'installation de la douche.

Comptez une demi-journée de travail. Suivez ce tutoriel vidéo pour procéder au démontage de la baignoire :

N'oubliez pas de couper l'eau !

2 - Choisir l'emplacement de la nouvelle douche

Le plus simple est d'installer la douche à la place de l'ancienne baignoire, pour réutiliser les arrivées d'eau et l'évacuation. Il est possible de faire autrement, comme sur ces plans dessinés par Jean-Marie Cazau, architecte d'intérieur de l'agence Architecture du Bain, mais cela demandera plus de travail de plomberie :

3 - Adapter l'alimentation et l'évacuation d'eau

S'il y a un vide sanitaire, l'évacuation se fait à la verticale, avec un trou dans le sol. Sinon, le trou de l'évacuation se trouve dans le mur. Dans ce cas, il faudra faire attention à la pente du tuyau d'évacuation de la nouvelle douche, pour ne pas qu'elle déborde (problème que l'on n'a pas avec une baignoire).  

La pente réglementaire est de 2 cm par mètre, mais Jean-Marie Cazau recommande de créer une pente de 3 à 4 cm par mètre pour un receveur extra-plat ou une douche à l'italienne. Si la pente n'est pas suffisante en posant le receveur directement sur le sol, vous devrez surélever la douche en créant une marche.

Pour les arrivées d'eau chaude et froide, il suffit de prolonger les tuyaux vers le haut, pour fixer le nouveau mitigeur. Pour cela :

  • dégagez les tuyaux à l'aide d'un burin,
  • coupez l'embout des tuyaux,
  • prolongez les saignées dans le mur jusqu'à 1,10 m,
  • souder les nouveaux tuyaux et reboucher les saignées.

4 - Refaire le carrelage

Le plus souvent, les murs ne sont carrelés qu'au-dessus du tablier de la baignoire. Trois solutions se présentent à vous :

  • soit vous complétez le carrelage en partie basse (mais cela est assez inesthétique et donnera un effet très “bricolage”, prévient Jean-Marie Cazau),
  • soit vous enlevez le carrelage restant, pour tout recarreler, en veillant à étanchéifer le mur,
  • soit vous recouvrez l'ancien carrelage et prolongez jusqu'en bas du mur. Pour cela, posez des plaques à carreler hydrofuges sur le mur encore nu, pour créer une épaisseur et que le nouveau carrelage soit au même niveau partout.

Pour Jean-Philippe Gavalda, il est souvent plus opportun de retirer l'ancien carrelage, car s'il est ancien, les carreaux peuvent ne plus tenir très bien.

Voici une vidéo pour apprendre à ôter un ancien carrelage :

5 - Choisir votre nouvelle douche et l'installer

Il existe des receveurs de rénovation de même dimension qu'une baignoire, soit 170 x 70 cm ou 160 x 75 cm. Mais vous pouvez augmenter la largeur. “Sachez que l'idéal pour se doucher est de 90 x 90 cm, et qu'il est agréable de disposer un espace pour se sécher dans le même volume d'environ 50 à 60 cm. Cela correspond à un receveur de douche de 90 x 150 ou 160 cm”, indique Jean-Marc Cazau.  

Il conseille également de choisir un receveur avec vidage sur le côté, plutôt qu'au milieu, ainsi vous pourrez le tourner pour le rapprocher ou l'éloigner de l'évacuation selon la pente nécessaire.

Pour éviter les éclaboussures, Jean-Mac Cazau recommande d'installer une ou des parois de 1 m à 1,20 m, et d'ajouter un déflecteur (un complément de paroi, flexible) de 30 à 40 cm.

Si vous choisissez une cabine de douche : ½ journée de travail

C'est le plus simple à installer, car vous n'avez pas besoin de traiter l'étanchéité des murs, ni de poser de carrelage. En revanche, si votre douche est entre trois murs, Jean-Philippe Gavalda conseille de choisir une cabine qui s'encastre parfaitement. Sinon, s'il reste un espace libre à côté de la cabine, cela sera compliqué pour faire le ménage ! À moins de créer un rangement sur-mesure dans cet espace.

Suivez ce tutoriel vidéo :

Si vous choisissez une douche classique avec receveur : 3 à 4 jours de travail

Cela demande plus de travail, mais vous pouvez le faire vous-même en suivant ce tutoriel vidéo :

Si vous choississez une douche à l'italienne : 5 à 7 jours de travail

Très esthétique, et pratique pour rentrer facilement dans la douche, c'est la solution la plus longue à mettre en œuvre. Pour une douche à l'italienne maçonnée, le mieux est de faire appel à un professionnel.

Vous pouvez aussi installer vous-même une douche à l'italienne avec receveur prêt à carreler, en suivant ces tutoriels.

Combien ça coûte ?

Comme l'indique Jean-Philippe Gavalda, tout dépend des équipements choisis et du choix ou non de faire appel à des artisans. Comptez entre 500 et 5000 euros pour une douche classique, tandis qu'une douche à l'italienne réalisée par un pro coûtera au minimum 4000 euros.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Rénovez votre salle de bains !

Passez à l'action