| | | |

IMMOBILIER - Pas de visites groupées, durée maximum de 30 minutes, port du masque obligatoire... On fait le point sur le nouveau protocole de la Fnaim.

À partir du 28 novembre 2020, les visites de biens immobiliers sont à nouveau autorisées, a annoncé le président Emmanuel Macron lors de sa dernière allocution concernant l'allégement du confinement. La Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim) a proposé au gouvernement de mettre en place un protocole très strict afin de respecter les gestes barrières et limiter la propagation du virus.

Voici les mesures qui doivent être respectées en amont et pendant la visite :

Les visites autorisées pour les logements principaux uniquement

Pour le moment, seules les visites, validées par le ou la propriétaire du bien, seront autorisées jusqu'à nouvel ordre pour l'achat ou la location d'une résidence principale. Le ou la propriétaire devra alors être prévenu-e par écrit de la date et de l'heure de la visite. L'agent immobilier fournira un bon de visite aux parties afin de justifier le déplacement.

Sélection en amont pour éviter les visites inutiles

Afin d'éviter les rassemblements inutiles, les candidats aux visites seront sélectionnés en amont. Pendant la visite, chacun devra respecter les gestes barrières, la distanciation sociale, porter un masque et avoir du gel hydroalcoolique à disposition. Un mail rappelant le protocole sera envoyé à chacune des parties. En cas de non respect des règles, les visiteurs ne pourront pas visiter le bien.

  • Dans le cas d'un logement vide :

Chacune des visites ne pourra durer plus de 30 minutes. Elles seront espacées d'une demi-journée, et le logement sera aéré entre chaque visite. Aucune visite groupée ne sera autorisée, et le ou la candidate ne pourra être accompagné-e, en dehors de l'agent-e immobilier.

  • Dans le cas d'un logement occupé :

Il est recommandé de limiter les visites. L'agent immobilier doit demander l'accord écrit de l'occupant-e et chaque personne présente dans le logement devra porter un masque et s'être nettoyé les mains avec du gel hydroalcoolique. Les locaux devront être aérés un maximum et les portes et fenêtres manipulées par l'occupant-e du logement.

Bon à savoir : les déménagement sont, eux aussi, autorisés. Pour en savoir plus, rendez-vous dans cet autre article.