| | | | |

SANTÉ - Peaux mortes, nourriture, insectes et même produits chimiques, la poussière est un mélange étonnant. Des chercheurs ont essayé de comprendre si elle présentait des risques pour la santé.

Avec un aspirateur, un balai ou un plumeau, comme tout le monde vous traquez la poussière à l'intérieur de chez vous. Mais savez-vous vraiment ce qu'elle contient et les effets qu'elle peut avoir sur votre santé ?

Le géochimiste Gabriel Filippelli et le scientifique spécialiste de l'environnement Mark Taylor étudient, dans leur laboratoire de l'Université Macquarie en Australie, la santé à l'intérieur du logement, nous apprend The Conversation. Pour cela, ils passent les sacs d'aspirateur au peigne fin pour en savoir plus sur la poussière au sein d'un projet intitulé "360 Dust Analysis". Voici ce qu'ils ont découvert.

La poussière vient de l'intérieur des logements...

Un tiers environ de la poussière du foyer est créée à l'intérieur de la maison. Sa composition varie en fonction de l'ancienneté de la maison, du climat, du ménage et des cigarettes fumées ou non dans le logement. Alors, qu'est-ce qu'on y trouve ? Des peaux mortes surtout, la vôtre et celle de votre animal de compagnie, mais aussi des insectes en décomposition, de la nourriture et même des produits chimiques provenant des habits et des meubles.

Le problème, c'est que les scientifiques ont découvert des traces de ces produits dans notre sang et cellules à cause de l'inhalation ou l'absorption. Ainsi, pour réduire la toxicité potentielle de la poussière, les scientifiques recommandent de ne pas avoir d'animal de compagnie dans la maison (!), et d'éviter les fibres synthétiques pour les tapis,  la literie et les vêtements.

... mais surtout de l'extérieur !

Puisqu'un tiers de la poussière vient de l'intérieur, les deux tiers restant viennent, eux, de l'extérieur. On trouve cette poussière sur les chaussures ou les poils des animaux. Elle entre aussi par votre porte ou les fenêtres.

Au niveau de la santé, cette poussière extérieure peut poser un problème quand elle est chargée en plomb, celui des peintures ou des voitures notamment. Ainsi, pour limiter la pollution venant de l'extérieur, les deux chercheurs conseillent par exemple de quitter vos vêtements de l'extérieur en entrant chez vous et de retirer vos chaussures.

Ce conseil vous protégera aussi des bactéries, parfois pathogènes, que l'on trouve souvent sur les souliers (plus de conseils pour éviter que les microbes n'envahissent la maison, juste ici).

Mais que cela ne vous décourage pas d'aérer tous les jours votre logement, car l'air intérieur est souvent plus pollué que l'air extérieur !