| | | | |

RÉNOVATION - Chauffage au gaz, radiateurs électriques performants ou encore poêle à bois, vous avez l'embarras du choix. Suivez nos conseils de pros pour ne pas vous tromper !

Vous avez commencé par mieux isoler votre appartement et, à présent, vous aimeriez changer de mode de chauffage pour faire encore plus d'économies sur votre facture et encore plus de bien à la planète.

Voici les différents modes de chauffage qui s'offrent à vous. Vous pourrez ensuite estimer combien ils vous coûteraient en fonction de vos besoins en chauffage, sur le site interactif de l'espace info énergie Rhônes-Alpes.

Passer du chauffage électrique au gaz, c'est possible !

Comptez 16 centimes d'euros du kWh pour l'électricité et 7 centimes du kWh pour le gaz”, informe Aurélie Martin, chargée de communication de l'espace info énergie de l'Isère. À l'usage, le chauffage au gaz est donc bien plus avantageux.

Bonne nouvelle : il est techniquement possible de passer d'un chauffage électrique à un chauffage au gaz, même si cela reste rare.

En effet, l'investissement est important : le prix des radiateurs + de la chaudière + le coût de la main d'œuvre pour installer la chaudière, les radiateurs et les tuyaux d'eau. GRDF propose par exemple des tarifs à partir de 8500 euros.

Cet investissement ne vaudra pas le coût pour un studio ou un petit appartement, estime Aurélie Martin : “cela commence à devenir intéressant pour un 50-60 m²”.

Le poêle à bois : écologique et encore moins cher

Si vous voulez privilégier une source d'énergie renouvelable, un poêle à granulés ou un poêle à bûches peut être intéressant. “Le combustible est encore moins cher”, note Aurélie Martin.

Le poêle à bois pourra être installé à la place d'une ancienne cheminée ou en posant un conduit à ventouse sur la façade. “Il s'agit d'un système de conduits concentriques pour faire entrer l'air et sortir les fumées”, explique Aurélie Demée, chargée de mission à l'Agence de l'énergie et du climat du pays de Rennes. Ce conduit ne peut pas être placé n'importe où, par exemple, pas sous une fenêtre.

Attention, il vous faudra obtenir l'autorisation de la copropriété et vous renseigner sur la réglementation particulière à votre ville, concernant le seuil maximum d'émission de particules.

Consultez notre article sur toutes les questions à se poser avant d'acheter un poêle à bois en appartement !

La pompe à chaleur : attention au bruit

Une pompe à chaleur puise les calories nécessaires à la production de chaleur dans l'air extérieur. Elle permet donc de faire des économies d'énergie, même si elle est aussi branchée sur le réseau électrique.

De plus, si elle est réversible, elle peut servir de climatisation l'été.

Cependant, elle doit être branchée sur des radiateurs à eau ou sur un plancher chauffant à eau.

De plus, il vous faudra obtenir l'autorisation de votre copropriété pour pouvoir l'installer sur votre balcon ou la fixer au mur. En effet, elle modifie l'aspect extérieur de l'immeuble et peut être bruyante.

Optimisez votre chauffage électrique !

Si vous souhaitez rester au chauffage électrique, les conseillères des pôles info énergie sont unanimes : remplacez vos convecteurs ! Ils sont si peu efficaces, qu'on les surnomme grille-pains.

Ils consomment plus d'énergie et sont très inconfortables, car ils chauffent l'air, explique Aurélie Demée. Le sol est froid, le plafond est chaud, ce qui crée des courants d'air. En plus, ils assèchent l'air.

Les radiateurs à panneaux rayonnants et les radiateurs à inertie chauffent les masses (votre corps, les meubles…), ce qui est plus confortable.

Les radiateurs à inertie ont en plus l'avantage de stocker la chaleur et de la restituer longtemps après que le radiateur soit éteint. Cependant, ils coûtent plus cher : 500 euros contre 250 euros pour un radiateur à panneaux rayonnants, estime Aurélie Demée. C'est pourquoi, on peut les réserver aux pièces à vivre.

Installez un thermostat d'ambiance, pour programmer votre chauffage et faire encore plus d'économies d'énergie.

Le plancher chauffant, pour gagner de la place

Une dernière option est d'installer un plancher chauffant électrique ou à eau. Vous gagnez ainsi de la place sur les murs puisqu'il n'y a plus de radiateurs.

Mais cela nécessite des travaux importants en rénovation, car il faut isoler le sol afin que la chaleur se diffuse vers le haut et non pas chez les voisins du dessous, mais aussi rehausser le plancher et les seuils de porte.

Tout dépend donc des contraintes techniques de votre appartement et des travaux que vous êtes prêt-e à réaliser !

L'espace info énergie le plus proche de chez (un service public gratuit) vous aidera à faire le bon choix.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Bien chauffer son appartement !

Passez à l'action