| |

JARDIN - Vous ne les connaissez peut-être pas encore mais ces chenilles processionnaires qui se déplacent ensemble présentent un réel danger pour les végétaux et la santé humaine.

Ces chenilles se nourrissent essentiellement d'épine de pin, attaquent ainsi la viabilité de ces arbres et laissent une voie d'entrée pour d'autres insectes ravageurs. Si elles ne sont pas facilement repérables, elles ont la particularité de former une sorte de cocon en soie blanche. Lorsque cette espèce se sent menacée, ses poils se hérissent et peuvent provoquer des réactions allergiques pour les humains.  Autant de risques qui ont incité des professionnels à mettre en place des produits écologiques pour lutter contre.

1. Le collier Ecopiège® vous va si bien

Ce système permet de détruire massivement ces insectes. Avec 97% de réussite, le piège se place en première position d'une solution écolo. Favorisant l'accroissement de l'arbre et réutilisable pour plusieurs saisons, ce collier que l'on met autour de l'arbre fonctionne de manière mécanique et n'est donc absolument pas chimique. Selon la Mésange Verte, l'entreprise à l'origine du système, c'est "la méthode écologique alternative qui manquait à l'arsenal du gestionnaire des espaces verts comme du particulier".

2. Le piège à phéromones fait très mâle

Ce processus naturel vise à réduire la population des chenilles processionnaires en capturant les mâles. C'est lorsque la chenille devient adulte et papillon qu'elle est en capacité de pondre et de procréer. Quand il est utilisé en complément des autres produits, il permet de réduire le phénomène de reproduction d'environ 40%. En détectant en amont leur présence, le piège à phéromones permet d'anticiper les futures infestations.

3. Le nichoir à mésanges n'est pas un ange

Une façon 100% naturelle pour éliminer les chenilles, c'est d'utiliser les ressources de la biodiversité ! Les mésanges ont la particularité d'être de grands prédateurs de chenilles processionnaires. L'idée est donc de jouer sur l'attirance des oiseaux pour faire disparaître ces ravageurs forestiers.

La consommation de ces chenilles est primordiale pour ces mésanges, en particulier durant l'hiver, période pauvre en denrées pour ces oiseaux. C'est donc un double atout puisqu'en réduisant les chenilles, les mésanges peuvent être nourries.

4. Le refuge à chauves-souris vous sourira

Installer une cabane pour chauves-souris permettrait de réduire les populations de chenilles processionnaires puisque ce sont d'excellents prédateurs d'insectes en tout genre. Idéalement, le gîte à chauves-souris doit être exposé Sud afin de capter la chaleur du soleil, élément clé pour attirer la chauve-souris. Sur le même principe que le nichoir à mésanges, tous les moyens sont mis en place pour séduire le prédateur.

5. Le bouleau travaille bien

Cet arbre aurait quant à lui des vertus repoussoirs face à nos chenilles nuisibles. D'après l'INRA (Institut National de la Recherche Agronomique), l'essence du bouleau cacherait la vue des pins aux chenilles, voire les repousserait grâce à des odeurs particulièrement désagréables pour elles.

Grâce à ces remèdes naturels et écologiques, vous n'aurez pas besoin d'utiliser toutes sortes d'insecticides chimiques. Hélas, si vous êtes envahi de manière militaire, il faudra vous résoudre à des méthodes plus drastiques, comme incendier les nids ou pulvériser un traitement naturel comme le bacille de Thuringe sur l'arbre afin de tuer les larves. Une fois que vous aurez terminé le travail, vous pourrez enfin papillonner tout l'été.