| | | |

CRASH TEST - Modulo, Eden, Jean-Racine : ces trois potagers proposent des options différentes. Voici le verdict après avoir récolté nos herbes aromatiques et tomates cerises.

Vous n'avez pas la main verte ? Nous non plus ! Et pourtant, on aimerait bien faire pousser nos plantes aromatiques et nos tomates cerises dans nos appartements…

C'est pourquoi nous avons testé trois potagers d'intérieur, à domicile, pendant plusieurs semaines. Sont-ils vraiment si faciles à utiliser ? Leurs options plus ou moins high tech sont-elles vraiment utiles ? Car, on ne va pas se mentir, l'investissement est plutôt conséquent. Nous avons tout passé au crible !

Marie a testé Modulo, le potager en hydroponie

© Prêt à pousser

Nom du potager : Modulo, de Prêt à pousser 
Particularités : application mobile en option / peut se fixer au mur / s'arrose une fois toutes les 2 à 4 semaines
Prix : 149,95 euros 
Graines fournies : poivron, basilic, menthe, sous forme de capsules
Facilité d'installation : facile
Résultat : sur les 4 pots, la moitié a bien poussé 

L'installation du potager Modulo est très simple. Il suffit d'accrocher les pots ainsi que la barre lumineuse sur le support métallique. Ensuite, pas besoin de mettre les mains dans la terre, vous pouvez simplement glisser dans les pots vos capsules, qui contiennent des graines dans du substrat. Les pots sont conçus de telle sorte que les capsules baignent dans l'eau, suivant le principe de l'hydroponie. Plus qu'à remplir les bacs d'eau toutes les 2 à 4 semaines et laisser la nature faire son travail. En revanche, la programmation de l'éclairage est un coup de main à prendre (la durée dépend des plantes). Il faut comprendre la manipulation pour mettre l'appareil à l'heure et paramétrer la lumière.

Concernant la lumière justement, elle est très blanche et éclaire beaucoup, pendant toute la journée. Ce qui peut être dérangeant si l'on travaille chez soi ou si la cuisine n'est pas une pièce fermée. Mais pas question de se passer de la lumière : pour avoir fait l'expérience, les plantes ne poussent presque plus, voire pas du tout, sans la lampe.

Au final, deux des capsules ont bien poussé : nous avons dégusté des petits poivrons et cueilli de la menthe pour faire des cocktails. Nous avons planté une graine de tomate dans une des capsules qui n'avait pas poussé, et le plant s'est bien développé aussi. Bon à savoir : les graines sont garanties poussées ou échangées gratuitement.

© Prêt à pousser

Il n'y a pas d'application à installer sur votre téléphone pour gérer le potager. Cependant, il en existe une qui vous donne des conseils quant à la culture de vos plantes (le moment de les tailler, par exemple).

L'ensemble peut être accroché directement sur un mur pour créer un joli potager vertical. La plupart des graines sont bio, et il y a une large variété de capsules.

Verdict : À conseiller à celles et ceux qui font griller le basilic sur le balcon et qui ressentent vraiment le besoin d'avoir des herbes aromatiques sous la main.

Emmanuel a testé Eden

© Odyseed

Nom du potager : Eden, d'Odyseed
Particularités : Des semences bio d'origine européenne et sans capsules
Prix : 69,99 euros
Graines fournies : des graines de basilic citron, des graines de basilic cannelle et des substrats (terreau et engrais)
Facilité d'installation : facile
Résultat : Des plants de basilic qui ont poussé très rapidement en quelques semaines et qui tiennent la route encore après plusieurs mois d'expérience.

 Difficile de faire plus simple : une fois branché le potager sur une prise secteur, vous n'avez plus qu'à planter les graines à 0,5 centimètres de profondeur dans le substrat (pas plus, car les racines doivent s'enfoncer dans la terre et finir dans l'eau), remplir le bac jusqu'au niveau indiqué et allumer la lumière.

Pour être honnête, j'ai été un peu déçu car le potager ne permet de cultiver quasiment que des plantes aromatiques : basilic, menthe, aneth, persil, romarin, coriandre et roquette. Hé oui, la petite taille du produit est pratique, mais contraignante quand on veut se lancer dans des cultures plus ambitieuses !

La suite de l'aventure est un long fleuve tranquille : vous laissez la LED agir (personnellement, je l'éteignais au moins durant la nuit) et vous remettez de l'eau quand un voyant rouge apparaît et qu'un biiiiiip très agaçant retentit.

Le résultat, ce sont des plants de basilic qui ont bien poussé mais qui affichent cette teinte un peu pâlotte des gens qui ne voient pas beaucoup le soleil. La densité des feuilles fait mourir quelques rares tiges abimées, mais l'ensemble a plutôt bonne allure et m'a permis d'aromatiser mes plats.

Verdict : Pas mal, à condition de panacher les graines, sauf si vous êtes fan de basilic.

Lisa a testé Jean-Racine, le potager d'intérieur sans plastique 

Nom du potager : Jean-Racine, de Ciel mon radis !
Particularités : son design très nature, avec deux pots en terre cuite, et un socle en bois, le tout fabriqué en France.
Prix : 169 euros
Graines fournies : basilic et œillets d'Inde (comestibles)

Très ludique, l'installation est un jeu d'enfant grâce au matériel fourni et aux petits fascicules très simples. D'abord, mélanger le galet de coco et le sachet de compost avec de l'eau dans un saladier, puis remplir les pots à l'aide de la mini-pelle. On sème les graines, on tasse avec les doigts, on verse du terreau, bref, on se sent comme un vrai jardinier, mais en miniature. Seul bémol : la lampe LED au-dessus des petits pots s'allume automatiquement 12 heures par jour, mieux vaut donc éviter d'installer le potager dans sa chambre ou de vivre dans un studio !

© Jean Racine

Au bout d'une semaine, les premières pousses commencent à pointer leur nez. Là, je dois avouer que c'était la première fois que je faisais pousser quoi que ce soit chez moi - si l'on excepte les haricots à faire germer dans du coton au collège. Résultat, tous les matins mon premier réflexe était d'aller admirer mes bébés plants, des cœurs dans les yeux.

© Jean Racine

Impossible de les tuer en arrosant trop : une mèche sort de chaque pot pour tremper dans un petit réservoir, quand cette mèche est complètement sèche, c'est le moment de remettre de l'eau. Malheureusement, ce petit réservoir ne permettait pas de tenir deux semaines sans arrosage. Les vacances ont eu raison de mon magnifique basilic et de mes fleurs. Dommage, je les aimais bien… mais pas assez pour faire l'effort de racheter des graines et de tout reprendre depuis le début !

Verdict : L'objet est très beau et très agréable à utiliser. Mais, vu le prix, soyez sûr-e de l'utiliser toute l'année.

Sinon, pour 40 euros, vous pouvez aussi construire votre propre potager d'intérieur en bois grâce à notre tutoriel. Car la clé du succès, c'est surtout la lampe LED qui apporte toute la lumière nécessaire à vos aromates.