| | |

LOTERIE - La vente de la maison via une tombola a fait le buzz : 20 000 participants ont joué en 10 jours. Mais le couple de propriétaires a dû suspendre le jeu jeudi 11 avril, après un rappel à l'ordre par l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne.

Finalement, personne ne deviendra propriétaire de la fameuse maison périgourdine à gagner dans le cadre d'un jeu-concours. Il y avait de quoi rêver : estimée à 1,5 million d'euros, cette maison de 450 m² dispose 7 hectares de terrain, de 3 dépendances, d'une piscine et un étang.

Lancé le 1er avril 2019, le jeu avait fait le buzz : pas moins de 20 000 internautes avaient déjà réglé leur ticket, nous apprend l'Obs. Il suffisait de payer la modique somme de 13 euros, de répondre à deux questions et d'estimer la valeur de trois objets. Le participant le plus proche de la valeur de ces trois objets aurait remporté la propriété. Un procédé qui rappelle la vente de ce château en Angleterre dont nous vous avions déjà parlé.

Mais les propriétaires ont été rappelés à l'ordre par l'Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (ARJEL) : leur jeu est tout simplement illégal.

Un jeu de hasard illégal

La Française des Jeux a un quasi-monopole sur l'organisation de jeux de hasard en ligne. L'estimation des objets était censée détourner l'interdiction des jeux de hasard en introduisant "le savoir-faire" du joueur. Sauf qu'un article du Code de sécurité intérieure de 2014 est passé inaperçuinterdisant justement aussi "le savoir-faire". Les propriétaires avaient pourtant préparé le règlement avec notaire, huissier, banquier et avocat, comme l'explique cet article de Sud-Ouest.

La plateforme mise en ligne par le couple doit fermer, sur ordre de l'ARJEL. Les participants devront être remboursés, même si les époux ont tenté une dernière fois de faire valider le jeu, en envoyant un courrier argumenté à l'Autorité.

Des anomalies remarquées par les internautes

Avant la fermeture du jeu, certains internautes avaient déjà pointé des anomalies dans le règlement. En effet, si la jauge de 150 000 participants n'était pas atteinte, le couple se réservait le droit d'annuler le jeu. Et si le nombre de participants s'élevait à au moins 50 000, la maison pouvait être remplacée par une voiture neuve comme lot de consolation. Les propriétaires auraient alors gagné environ 630 000 euros.

Pour leur défense, les propriétaires promettaient sur le site de reverser 1% de chaque participation, soit 13 centimes à des associations. Ils attestent aussi de leur bonne foi, et expliquent avoir organisé ce jeu car ils ne parvenaient pas à vendre leur maison de façon plus traditionnelle.

Une alternative, bien légale, aurait été de vendre cette maison aux enchères sur Internet.