| |

ISOLATION - Contrairement aux idées reçues, les maisons à ossatures bois sont très performantes au niveau de l'isolation thermique. Mais il faut être vigilant pour l'isolation phonique.

La première question que me posent mes clients lorsqu'ils viennent me consulter pour construire une maison en bois est invariablement : mais est-ce bien isolé ?”, lance Marion Mounier, architecte à La maison de cèdre, spécialisé dans la construction en bois.

Et ma réponse est toujours la même : évidemment, et bien plus encore que les maisons en béton et en briques.”

Peut-être est-ce le côté brut et naturel du bois qui fait douter ceux qui voudraient se lancer dans la construction d'une telle maison. Pourtant, le bois a naturellement des vertus isolantes.

Le bois est davantage isolant que le béton, qui est un matériau conducteur. Lorsqu'il fait chaud, il transmet la chaleur à l'intérieur. Idem lorsqu'il fait froid. Le bois est de son côté un matériau chaud, qui ne laisse pas passer ni le chaud ni le froid”, explique Christophe Salame, ingénieur produit chez Castorama.

Des bonnes performances thermiques

La maison à ossature bois est particulièrement performante au niveau thermique. "Sa structure porteuse est constituée de montants qui sont espacés d'environ 50 cm, ce qui permet d'y introduire de l'isolant”, détaille explique Julien Chauzit, président d'Afco bois, le syndicat de la construction bois.

On gagne jusqu'à 10 cm d'isolation par rapport à une maison classique, en brique ou en béton.” L'isolant est donc placé dans l'épaisseur du mur, contrairement au béton, où l'isolant est rajouté sur le mur. Résultat : les parois gagnent en performance thermique, sans perdre en surface habitable.

Choisir des artisans labellisés

Mais pour cela, il est nécessaire de bien choisir ses artisans. “Pour qu'une maison soit performante thermiquement, il faut apporter un soin tout particulier aux ponts thermiques de structure et ceux liés à l'intégration des ouvertures”, explique Julien Chauzit. “Il est préférable de se tourner vers des artisans spécialisés, comme des charpentiers, qui ont un degré de précision supérieur. Et c'est encore mieux s'ils ont une certification Qualibat ou Charte Maison Bois 21.

On peut également se tourner vers des entreprises sensibles à la démarche HQE (Haute Qualité environnementale), qui visent la performance environnementale des bâtiments qu'elle construit”, indique Marion Mounier.

Une isolation phonique perfectible

En revanche, les maisons à ossature bois souffrent d'une faible isolation phonique, qui peut être compensée en choisissant des isolants performants phoniquement.

C'est particulièrement au niveau du plancher qu'il faut être vigilant et se tourner vers des parquets isolés phoniquement”, détaille Christophe Salame. Ces parquets, qui renferment une couche d'isolant à l'intérieur, évitent que le son ne se propage dans toute la maison et que l'on puisse vous suivre à la trace lors de vos déplacements à travers les pièces.

La performance thermique des maisons en bois leur permet de tirer leur épingle du jeu dans le marché de la construction. En effet, leur nombre atteint environ 10 % du nombre des nouvelles constructions chaque année et le syndicat de la construction bois estime que ce chiffre atteindra 30 % en 2030.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Osez la maison en bois !