| | |

INSOLITE - Une canadienne a découvert, alors qu'elle réalisait quelques travaux dans son salon, un mot d'amour gravé dans la pierre 51 ans plus tôt.

La vie nous réserve parfois de belles surprises, et ce n'est pas Rebecca Churá? qui pourra dire le contraire. Alors que cette canadienne effectuait des travaux d'aménagement dans son salon, la jeune femme a découvert, gravé sous les lambris, un mot d'amour laissé il y a plus de 50 ans, rapportent nos confrères américains du Huffington Post.

On peut ainsi y lire “Germaine aime Roy, 17 mars 1965”. Bien déterminée à retrouver l'auteur de ces doux mots, Rebecca a posté une photo du message sur la page Facebook de sa commune. Elle est contactée quelques jours plus tard, par Claudette, une des filles de Roy et Germaine, qui a reconnu l'écriture de son père. 

//

Anyone have any ideas who these people are?

Posté par Valley East sur vendredi 25 mars 2016

 
 
Selon sa fille, Roy Langdon, aujourd'hui âgé de 92 ans, aurait eu un peu de mal à se remémorer cette initiative romantique, avant que les souvenirs ne lui reviennent en mémoire.
 
Très amoureux de sa femme, il aurait gravé ces quelques mots après 16 ans de mariage. Il a eu la surprise de recevoir le pan du mur sur lequel il avait gravé son amour pour sa femme, aujourd'hui décédée. “Il prévoit de l'encadrer et de l'accrocher dans sa salle de billard” a même confié Claudette à CBC News.
 
Rebecca a déjà promis à la famille Langdon de les inviter à passer du temps dans leur ancienne maison, mais lorsque les travaux seront définitivement terminés ! Espérons que la jeune femme ne découvre pas d'autres coquetteries, car d'après Claudette, son père “adorait écrire partout. Notamment dans la maison”.