| | |

ZÉRO-DÉCHET - À Toulouse, un couple d'entrepreneurs s'est lancé le défi de réduire les emballages des courses en proposant un drive zéro déchet.

Né dans une famille agricole de réfugiés espagnols, Pierre Géraud-Liria a été très jeune sensibilisé au recyclage. “J'utilisais les barquettes de steak pour habiller les épouvantails.”

Après avoir vécu dans des pays d'Afrique durant ses études, Pierre s'est rendu compte du nombre de déchets non-recyclables produits dans le monde. “Là-bas, on voit vraiment la quantité de déchets produits par la société, car ils s'amoncellent dans la rue.”

En effet, d'après l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), 345 millions de déchets ont été produits en France en 2012. “Dont 50% sont des emballages”, précise Pierre.

© Drive tout nu

Un drive sans emballage

La solution de Pierre pour tenter, à son échelle, de réduire le nombre de déchets sur le territoire a été de créer, en collaboration avec sa femme Salomé Géraud, le site “Drive tout nu”. Le principe ? Faire ses courses sur Internet et venir les chercher directement à un point de drive, dans une démarche zéro déchet.

En effet, l'idée du drive est née après que Pierre et Salomé aient trouvé quelques magasins qui font du vrac, “mais qui n'étaient pas tant pratiques pour les consommateurs”, selon Pierre. Ils ont donc décidé de combiner le vrac, le zéro déchet et le système de drive, utilisé par des enseignes de grande distribution.

Depuis le 1er février, le Drive tout nu est en phase de lancement. Jusqu'à mai, les équipes vont se déplacer dans quatre lieux différents autour de Toulouse et y rester deux à trois semaines afin de pouvoir tester leur concept.

© Drive tout nu

Comment fonctionne le drive ZD ?

C'est simple : vous faîtes vos courses en ligne sur le site de Drive tout nu, et le vendredi, vous venez récupérer vos achats dans le point de drive réservé à cet effet.

Que vous soyez en voiture, en vélo ou en trottinette, l'équipe de Drive tout nu vous aide à charger vos commissions dans votre coffre ou panier.

L'équipe peut vous prêter des sacs en toile et des barquettes pour les transporter. “Le but, c'est que les clients rapportent les emballages recyclables lors de leurs prochaines courses.”

Du vrac, du local et du bio

© Drive tout nu

Le couple retient trois critères pour les produits qu'il propose sur son site :

  • que ce soit du vrac (et c'est “non-négociable”, selon Pierre)
  • mettre en avant le local : 60 à 70% des produits proposés viennent d'un rayon de 50km autour de Toulouse.
  • valoriser le bio.

Dans certains cas, le couple privilégiera un produit local, plutôt qu'issu de l'agriculture biologique mais d'une provenance lointaine.  “À Toulouse, on a une production de kiwis, certes non-biologiques, mais qui est à côté de chez nous. On préfère la mettre en avant.”

Pierre certifie qu'on peut faire toutes ses courses avec Drive tout nu. “Toutes les semaines, on a de nouvelles références.”

Un crowdfunding pour les aider à lancer Drive tout nu

Fin avril 2018, Pierre et Salomé vont lancer une campagne de crowdfunding sur Ulule afin de pouvoir financer le premier point de drive concret. En attendant, les fondateurs de Drive tout nu participe au concours de la Fabrique Aviva, qui offre une aide financière au projet le plus soutenu par les internautes.

Si vous n'habitez pas à Toulouse, ne vous inquiétez pas. Pierre et Salomé souhaiteraient développer leur projet en France, voire même en Europe, afin de pouvoir combattre les emballages non recyclables sur un plus grand territoire.