| |

DÉCO - Pour ou contre cacher les couvertures de vos livres et ne laisser voir que la tranche des pages ? Découvrez les arguments des rebelles de bibliothèques et choisissez votre camp.

En septembre dernier, la tendance était au shelfies, contraction de selfies et de shelfs (étagères en anglais). Parmi les nombreuses photos alors postées sur les réseaux sociaux, les clichés de bibliothèques bien garnies faisaient l'unanimité. Jusqu'à ce que tout bascule.

Depuis peu, les bibliothèques sont sens dessus dessous. Sur Instagram, la nouvelle mode est de ranger ses livres en cachant le titre et la couverture, et de ne laisser apparaître que la tranche des pages.

#Backawardsbooks : une abomination ?

Lorsque le compte du site de déco Apartment Therapy poste cette photo, en proposant de retourner ses livres lorsqu'ils ne matchent pas avec sa déco, certains commentaires se font incendiaires : "Et quand on cherche un livre en particulier, on fait comment ?" Ou pire encore : "SUPPRIMEZ CE COMPTE !"


Au sondage mis en ligne par Buzzfeed, 89% des internautes répondent que cette tendance est "une abomination".

Nos bibliothèques ne vont-elles plus servir qu'à décorer, comme aux États-Unis ? Sans aller jusque là, il est vrai que les couvertures sont aussi faites pour protéger les livres et que cette nouvelle façon de les exposer pourrait les fragiliser.

Nuances de beiges pour une déco osée

Pourtant, d'autres assument leur côté rebelle et osent défendre les #backwardbooks (livres à l'envers).


Natasha Meininger, du blog Outside and In, accumule les livres et se dit ravie de cette nouvelle mise en valeur. "J'ai lu des milliers de livres. J'en ai relu seulement une vingtaine, donc je ne trouve pas absolument nécessaire de pouvoir retrouver un titre instantanément", argumente-t-elle sur le site de Today.

Au contraire, elle apprécie la cohérence de cette palette de beiges et "l'effet sculptural" de ces pages qui lui font face.

Et vous, dans quelle camp vous placez-vous ? Vous ne pouvez rester neutre sur cette question !

À moins que vous ne mixiez les livres à l'envers et à l'endroit ?