| | |

PORTFOLIO - Des découpes sphériques dans les murs, un toit incliné, aucune chambre, mais des recoins pour dormir... cette maison écologique ne fait rien comme les autres.

Cette maison est isolée au coeur d'une forêt de 11 hectares, dans l'état de New-York aux États-Unis. Mais l'on ne doit pas s'y ennuyer une seule seconde, ni s'y sentir seul.

C'est en tout cas ce que l'on imagine en admirant les photos de cette habitation aux formes fascinantes, baptisée Ex Of In House par l'architecte américain Steven Holl qui l'a conçue.

On rêve de s'asseoir devant la grande baie vitrée sphérique pour admirer les arbres. Ou encore de laisser son regard vagabonder à l'intérieur de la maison même, en suivant les lignes des murs qui se croisent.

© Paul Warchol

Une maison déroutante, avec des sphères découpées dans les murs

L'architecte joue ici avec les creux et les vides. Une grande sphère est sculptée dans l'épaisseur du mur. Le toit incliné est lui aussi percé d'une fenêtre en demi-lune.

© Paul Warchol

Ici, rien ne correspond aux codes habituels de la construction. Steven Holl n'a pas dessiné les pièces en pensant à leur fonction (la cuisine, la salle de bains, les chambres).

Comme il l'explique dans cette vidéo, il a construit des maquettes jusqu'à obtenir cet enchevêtrement de formes abstraites, dont il a fait une maison. (Même si la vidéo est en anglais, la façon dont la lumière se reflète sur les murs se passe de mots.)

Les différents espaces de vie se sont ensuite agencés naturellement. La cuisine a trouvé sa place sous l'escalier, un peu en contrebas du grand espace ouvert qui fait office de salon.

© Paul Warchol

Il n'y a pas de chambre, mais une multitude de recoins où l'on peut installer un lit ou un matelas, et trouver un peu d'intimité pour la nuit. La maison peut ainsi accueillir 5 personnes.

Une maison tout en bois en harmonie avec la nature

La maison, construite avec du bois local, est chauffée grâce à la chaleur captée dans la terre, selon le principe de la géothermie.

© Paul Warchol

L'électricité, produite par des panneaux solaires, est stockée dans une batterie, ce qui permet à la maison d'être autonome en énergie.

© Paul Warchol

Dernier point, plus anecdotique, mais aussi à la pointe de la technologie : les lampes sont toutes imprimées en 3D avec du plastique d'origine végétale, biodégradable.