| | |

DÉCRYPTAGE - Marie Prenat, spécialiste de l'upcycling, décrypte cette tendance, alternative au recyclage, de plus en plus présente dans le monde du DIY.

C'est un terme qu'on voit de plus une plus autour de nous. Dans le monde du design, dans les cercles écolos, chez les apprentis bricoleurs et autres adeptes du DIY. L'upcycling est tendance. Mais qu'est-ce que c'est ?

Une sorte de recyclage un peu particulier. Wikipédia nous dit que c'est du recyclage “par le haut”, qui consiste à récupérer des matériaux ou objets pour les transformer en produits de qualité ou d'utilité supérieure. Hum... On n'est pas beaucoup plus avancés.

Pour savoir concrètement ce qui se cache derrière cet anglicisme (parfois traduit surcyclage), nous avons demandé son avis à une praticienne de l'upcycling. Marie Prenat, du blog Talalilala, est spécialisée dans le domaine depuis près de 5 ans, et partenaire de 18h39. Décryptage de cette tendance.

Qu'est-ce que l'upcycling ?

Pour moi, c'est du recyclage créatif et artisanal, il y a une notion de fait main. À l'inverse, j'ai l'impression que dans le recyclage, on broie du plastique pour en faire une matière première qui revient dans le cycle industriel. Avec l'upcycling, on ne passe pas par la case matière première. Il y a aussi l'idée de détournement de la fonction. Par exemple en transformant un tambour de machine à laver en lampe, ou encore un skateboard en étagère. Tout en apportant une valeur ajoutée esthétique, qui plaît ou non.

On entend souvent dire que l'upcycling est mieux que le recyclage...

Ce sont deux procédés différents. L'upcycling, c'est chouette, mais il est utopique de dire qu'on va transformer tous les déchets avec l'upcycling, il faut que ça reste anecdotique et ne devienne pas une production de type industriel.

Pourquoi ?

On m'a fait un jour une remarque au sujet de casseroles en cuivre que j'avais transformées en portemanteau. On m'a reproché de les avoir peintes ce qui faisait que le cuivre ne pouvait alors plus être recyclé. En transformant un objet, on peut le sortir de son circuit de recyclage. Il faut donc parfois arbitrer entre l'upcycling et le recyclage. D'autant que les filières de recyclage se développent de plus en plus.

Finalement quel est l'intérêt de l'upcycling ?

L'upcycling, c'est un message : cela nous fait comprendre que nos objets peuvent avoir une seconde vie. Nous sommes ainsi amené-es à nous poser des questions sur notre manière de consommer, de trier, de produire des déchets, le tout de façon ludique et créative, sans nous faire sermonner.

Comment peut-on intégrer l'upcycling à sa vie de tous les jours ?

Moi je fonctionne beaucoup en me disant : j'ai besoin de telle ou telle chose, par exemple un bougeoir, comment je vais la fabriquer avec ce que j'ai sous la main, dans mes placards, mon garage...

Un conseil pour se lancer dans l'upcycling ?

Participer à des ateliers est un bon moyen pour se lancer car on se fait accompagner. Cela permet de dédramatiser l'usage d'outil (puisque faire de l'upcycling implique de bricoler). On peut aussi aller dans un fablab.

Les tutoriels d'upcycling sont aussi un bon moyen de se lancer. Cela permet de se dire : "c'est possible de le faire, je le ferai un jour".

>> Vous avez réalisé ce tutoriel ? Envoyez-nous vos photos et vos remarques, nous publierons les plus belles réalisations !