| | | | |

CONSEILS - Profiter des prochains jours de beau temps pour préparer son jardin à affronter les frimas.

Les feuilles commencent à roussir, le soleil se fait plus blanc et les températures matinales passent sous la barre des 10 degrés. Pas de doute, l'automne est bien là, le moment idéal pour bichonner son jardin. On taille, tond, plante, avant les premières gelées et la renaissance printanière. 

Les bulbes sont rois

Rien de mieux que les bulbes pour s'assurer un jardin coloré pendant les longs mois d'hiver. Les perces neige et les crocus pointent le bout de leurs clochettes dès le mois de janvier. Les autres éclosent par la suite. 

Les jonquilles illumineront votre jardin durant les mois d'hiver.

Les jonquilles illumineront votre jardin durant les mois d'hiver. © Flickr/Creative Commons/Sébastien Faillon.

Tulipes, jacinthes, narcisses, jonquilles, le choix est vaste ! Il y a en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs. Elles sont à planter dès maintenant. 

Pour les tulipes, veillez à les planter en groupes, toujours la pointe vers le haut et espacées environ d'une largeur de main. Concernant les narcisses, les jonquilles et les jacinthes, planter les bulbes par groupes de 8 à 10 afin de créer des tâches de couleur. Le trou doit être d'environ trois fois la taille du bulbe. Chaque îlot de fleurs doit être espacé des autres par environ 5 cm. 

Il est également possible de les planter dans des petits pots afin d'égayer et d'embaumer votre intérieur dès leur floraison. 

Le bulbes dits d'été, comme les dahlias ou les bégonias, doivent être déterrés puis conservés dans un carton bien aéré dans une cave afin de pouvoir les replanter au printemps.

Les bulbes de dahlias doivent être déterrés et rangés à l'abri.

Les bulbes de dahlias doivent être déterrés et rangés à l'abri. © Flickr/Creative Commons/Mary St George.

Pour avoir un beau jardin, il faut aussi de bons outils. Plantoir à bulbes, transplantoir ou encore binette sont vos meilleurs alliés. N'oubliez pas non plus de protéger vos mains à l'aide de gants de jardinage. 

Prendre soin de sa pelouse 

Afin de garder une pelouse en pleine santé, il est conseillé de passer un dernier coup de tondeuse à la fin du mois d'octobre. Veillez toutefois à ne pas tondre en dessous de 5 cm. Lorsque le gazon est trop court, les mauvaises herbes et la mousse n'en font qu'une bouchée. 

Ramassez les feuilles mortes afin de préserver la beauté de votre pelouse.

Ramassez les feuilles mortes afin de préserver la beauté de votre pelouse. © Flickr/Creative Commons/Alain Ciélas.

Les feuilles mortes sont également ses ennemies. Mais ne vous en débarrassez pas ! Déposez-les aux pieds de vos arbustes et autres massifs sensibles au froid. Les feuilles constituent un très bon rempart contre le gel. 

La période est également propice au réensemencement. Sur une terre préalablement labourée, semez la pelouse à la volée, en zig zag, un jour de beau temps et sans vent, afin que les graines restent bien en place. Nourrir ensuite la terre avec de l'engrais, utilisable en agriculture biologique, de préférence.

Tailler les arbres et arbustes

L'automne est la saison de la taille, voici quelques conseils : 

Tailler les arbres fruitiers à pépins (pommiers, poiriers), en évitant les périodes de gel. D'une taille nette et de biais, toujours au-dessus d'un bourgeon tourné vers l'extérieur. Cela permettra à votre arbre de se développer harmonieusement le printemps venu. 

Si vous vivez dans une région aux hivers tempérés, taillez vos rosiers et hortensias, en enlevant les branches mortes et les fleurs. Si vous habitez dans des régions aux hivers rudes, reportez cette taille au mois de mars, lors de la monté de sève. 

Les forsythias ne doivent pas être taillés avant l'arrivée du printemps.

Les forsythias ne doivent pas être taillés avant l'arrivée du printemps. © Flickr/Creative Commons/Alexander Van Loon.

Les variétés qui fleurissent au printemps, comme le forsythia ou le lila, ne doivent surtout pas être taillées, sous peine de ne pas les voir fleurir à l'arrivée des beaux jours.

Les haies se taillent deux fois par an, en octobre et mai. Commencer par le bas et rabattre le sommet à 30 cm.  

Parer le gel

Dès le mois de novembre, les gelées matinales se font plus fréquentes, de quoi abîmer vos arbustes. Les coups de gels peuvent même leur être fatals. Les feuilles mortes sont un bon moyen de protéger les pieds de vos hortensias, rosiers ou autres lauriers. Les copeaux de bois font également l'affaire. 

Si vous habitez dans une région aux hivers particulièrement froids, n'hésitez pas à recouvrir entièrement vos plantes d'un voile d'hivernage qui les protégera à coup sûr du gel et de la neige.  

Sécuriser ses arrivées d'eau et bichonner son matériel

Avant de remiser vos outils, effectuez une petite remise en état.

Avant de remiser vos outils, effectuez une petite remise en état. © Flickr/Creative Commons/Steenbergs.

Pensez à débrancher vos arrivées d'eau et vider vos robinets et autres dispositifs d'arrosage pour éviter les dommages liés au gel. Avant de remiser au cabanon vos outils dans un abri de jardin, effectuez une petite remise en état (aiguisage des lames, lubrification des ressorts, ponçage des manches en bois...), afin d'avoir des outils tous neufs pour le début du printemps. 

En tant que bons jardiniers, pensez aussi aux oiseaux, qui ont plus de difficulté à se nourrir pendant les périodes plus froides. Vous pouvez suspendre à un petit clou des boules de graines ou mettre dans une petite assiette un peu de saindoux, de quoi faire des heureux ! Néanmoins, soyez régulier dans votre apport de nourriture (jusqu'au début du printemps), pour ne pas désorienter les petits volatiles.

 

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Jardin d'automne !