| | | |

FAIRE LE TRI – Cette appli de dons d'objets entre particuliers est très pratique pour désencombrer chez soi. Mais pour être efficace, ces quelques astuces pourraient vous être bien utiles.

Des boucles d'oreille esseulées, un livre jamais ouvert, un meuble ébréché, et même, des oreilles de troll, souvenir d'une soirée Halloween. Voici quelques uns des dizaines d'objets donnés à des inconnu-es sur l'application gratuite Geev. Qui aurait cru qu'ils intéresseraient encore quelqu'un ?

Ce palmarès me vaut le badge de reine des Geever sur mon profil. C'est l'une des astuces de l'application gratuite, façon jeu vidéo, pour inciter à l'utiliser toujours plus. L'objectif n'est pas ici de grapiller du temps de cerveau disponible, mais de remettre en circulation les oubliés au fond d'un tiroir, pour leur éviter la déchetterie, alors, aucune culpabilité à traîner pour cela sur son téléphone.

Il n'empêche, désencombrer son espace (et son esprit) de tout ce bazar grâce à cet outil, cela demande une certaine organisation. Ces quelques conseils pourraient vous faire gagner du temps et de l'énergie.

1 – Donner, plus simple que de vendre

Si vous êtes prêt-e à renoncer à quelques euros (et que vous pouvez vous le permettre), donner les objets dont vous n'avez plus l'utilité est bien plus rapide que de les revendre. Vinted, par exemple, cette appli pour vider son dressing, compte tellement de vêtements à petits prix que les miens n'ont jamais séduit personne. Avec Geev, la plupart des annonces reçoivent au moins une réponse dans la journée. Parfois, plusieurs dans l'heure ! Pas besoin d'envoyer de colis non plus, les recherches se font par proximité géographique, et c'est à vous de fixer un rendez-vous au lieu de votre choix.

2 – L'appli Geev est pratique, mais pas forcément la solution la plus rapide

Avant les applis, il y avait Freecycle : une multitude de groupes d'échange locaux, en France et dans le monde, via une liste de diffusion sur Yahoo. Une belle idée, animée par de nombreuses personnes, mais pas très ergonomique. Je n'ai jamais réussi à désactiver la newsletter quotidienne avec toutes les nouvelles annonces. Avec Geev, on reçoit seulement quelques messages à la fois (les autres sont mis en attente), et uniquement quand on se connecte à l'application.

Il y a cependant plus radical, pour ne pas donner ses objets un à un, mais par paquets de douze : les ressourceries, tenus par des associations, les box de don de vêtements et les boîtes à partage. Dans ces dernières, installées en pleine rue, chacun-e peut apporter et prendre ce qu'il veut gratuitement. Encore faut-il en avoir près de chez soi.

L'avantage de Geev, outre le fait que l'appli est disponible partout, c'est de pouvoir être sûr que vos objets vont vraiment servir à quelqu'un, au lieu d'être délaissés dans un coin, pendant encore des mois. Rencontrer celui ou celle qui en prendra soin, savoir que cela lui fait plaisir, c'est encore plus satisfaisant !

3 – N'y allez pas au compte-gouttes


Pour vider plus rapidement votre logement, postez toute une série d'annonces en même temps sur Geev. Une photo, quelques mots, c'est rapide, et avec un peu chance, quelqu'un vous prendra un lot.

4 – Ne soyez pas trop arrangeant-e (efficacité, on a dit !)

C'est rare, mais il peut arriver que certains Geevers indélicat-es se fassent attendre longtemps, voire ne viennent jamais. Il m'est arrivé de patienter tout un après-midi, dans l'attente qu'une personne me confirme si elle arrivait au point de rendez-vous. Demandez-un numéro de téléphone pour faciliter la communication, et précisez que vous ne pourrez attendre que 15 minutes. Ce serait dommage qu'une mauvaise expérience vous dissuade de recommencer !

5 – Vérifiez bien que vos meubles sont démontables

J'ai récemment fait déplacer un Geever, pour lui donner un bureau... que je n'arrivais pas à démonter, faute du bon tournevis ! Heureusement, il n'est pas reparti sans rien, j'avais un autre bureau sous la main. Mais la prochaine fois, je m'assurerai d'avoir les bons outils. De même, vérifiez que la personne vient accompagnée pour porter un meuble, et a le bon véhicule pour l'emporter (non, non, cela ne va pas de soi).

6 – Ne vous attendez pas à équiper tout votre logement de cette façon

Il est également possible de poster des annonces pour une recherche particulière. Et celles-ci sont parfois un peu ambitieuses (telle personne voudrait un ordinateur, telle autre un lit ou une cuisine toute équipée). Oui, vous pouvez avoir de la chance, et tomber sur une telle offre, mais vous ne serez pas seul-e intéressé-e. Il faudra alors être rapide, seuls les quatre ou cinq premiers messages sont visibles par le ou la propriétaire de l'objet en question.

7 – Quelques précautions à prendre (comme avec une appli de rencontre)

Comme pour un rendez-vous Tinder, mieux vaut prévenir un-e ami-e si vous faites monter quelqu'un chez vous. Ou mieux, donner rendez-vous dans un lieu public. Mais en 7 mois, je n'ai eu que des échanges sympathiques, avec des personnes ravies de faire des économies et d'éviter le gaspillage de précieuses ressources (oui, même avec la dame en retard). Et en bonus, parfois, une discussion intéressante ou un coup de main (merci au monsieur qui a remonté mes cartons de la cave, sur 6 étages sans ascenseur).

Alors, allez-vous tenter l'expérience ? Qui sait, peut-être que cela vous amusera d'amasser des points à chaque don, et que vous vous laisserez entraîner sur la pente du minimalisme !