Habitats solidaires : une coopérative en lutte contre le logement indigne

SOLIDARITÉ - Habitats Solidaires, coopérative d'intérêt collectif, appuie des projets de logements solidaires tout en s'investissant dans de nouvelles luttes, comme la précarité énergétique.

Co-construire des logements en bois pour les gens du voyage, éviter des expulsions de familles à Clichy-sous-Bois, appuyer des projets d'habitat participatif... Voici quelques une des actions menées par Habitats Solidaires, une coopérative d'intérêt collectif créée en 2004.

Notre travail s'articule autour de deux axes principaux”, explique François Taconnet, président de la coopérative. “D'une part, nous proposons à des structures associatives, spécialisées dans relogement, de travailler avec elles et de leur apporter des fonds propres. D'autres part, nous intervenons sur des copropriétés très dégradées.” Deux manières de s'attaquer de front à la question de l'habitat indigne et au mal logement.

Développement de projets pour les gens du voyages

Habitats solidaires travaille ainsi sur un projet de construction de logements pour les gens du voyage à Saint-Denis (93). Ce dernier est participatif. Concrètement cela signifie ici que la conception des intérieurs et le plan général ont été pensés par leurs futurs habitants, en collaboration avec deux architectes.

Pour la construction proprement dite, des volontaires se sont joints aux habitants, accompagnés par les Bâtisseurs d'Emmaüs. Résultat : 7 maisons en bois sont sorties de terre en octobre 2015, avec, pour chacune d'elle, un jardin, où les gens du voyage ont le droit d'y garer une caravane.

Lutter contre les marchands de sommeil à Clichy-sous-Bois

Auparavant, la coopérative avait travaillé à Clichy-sous-Bois, dans le quartier du Chêne-Pointu, dont la misère a été mise en lumière après que les émeutes aient débuté dans cette ville en 2005. Habitats solidaires y a ainsi acheté en “locatif très social long terme” 50 logements dans le cadre de la lutte contre les marchands de sommeil.

Habitat solidaire à racheté des logements dans la cité du Chêne Pointu à Clichy-sous-Bois. © Habitats Solidaires

Cependant, nous n'entendons pas nous substituer à qui que ce soit. Nous nous efforçons d'être un opérateur qui met son expertise au service de projets locaux, qu'ils soient portés par les collectivités locales ou les associations”, explique François Taconnet. Toujours avec cet impératif, d'impliquer au maximum les habitants dans les projets.

La coopérative est présente sur une grande partie du territoire français. Outre la Seine-Saint-Denis, précédemment évoquée, des projets sont également implantés à Montreuil et à Palaiseau mais aussi en Bretagne ou dans le Languedoc-Rousillon.

Habitats solidaires vient également de lancer un autre site Construire solidaire. Un projet qui regroupe une quinzaine de petites structures qui entendent se positionner sur la construction écologique, la co-conception, co-construction et coréhabilitation de bâtiments. Avec en ligne de mire cette fois, la lutte contre la précarité énergétique.

Pour ceux souhaitant suivre les projets et les actions d'Habitats solidaires, il est possible d'acheter des parts de capital, dans la mesure où cette coopérative repose sur l'épargne solidaire. Ces part permettent aux acquéreurs de bénéficier d'avantages fiscaux s'ils restent dans la coopérative pendant 7 ans. Le tout évidemment, en réalisant une bonne action.

Ce site utilise Google Analytics.