| | | |

JARDIN BIO - Bouillie bordelaise, jus de consoude, purin de prêle : quelles fongicides écolos utiliser au  jardin et au potager et comment les préparer vous-même ?

Avez-vous entendu parler des SDHI ? Il s'agit d'un type de fongicide chimique, très utilisé dans l'agriculture. Un groupe de médecins et chercheurs vient d'alerter sur leurs conséquences pour la santé humaine. Et, ce mardi 24 avril 2018, l'ONG Générations Futures a adressé une lettre aux ministères pour réclamer l'interdiction des fongicides SDHI.

Les fongicides chimiques, tout comme les pesticides de synthèse, seront interdits à la vente aux particuliers à partir du 1er janvier 2019.

Autant de bonnes raisons pour maîtriser dès maintenant les alternatives aux fongicides chimiques. Vous pouvez utiliser des fongicides naturels, sans danger pour la santé et l'environnement, dans votre potager et votre jardin.

Voici des solutions écologiques et efficaces contre les champignons, comme le mildiou et l'oïdium.

Éviter la bouillie bordelaise pour un jardin écolo

La solution la plus connue pour protéger ses plantes des champignons est la bouillie bordelaise, un mélange d'eau, de sulfate de cuivre et chaux, qu'il est possible de préparer soi-même.

Si cette solution est moins toxique que les fongicides chimiques, elle reste problématique. "Il ne faut pas en mettre beaucoup ni matraquer son jardin, préconise François Veillerette, président de l'association Générations Futures. Elle impacte les organismes du sol."

De plus, si vous aspergez vos légumes de bouillie bordelaise, ils peuvent toujours contenir du cuivre quand vous les consommerez, indique Jean-François Lyphout, président de l'association pour la promotion des préparations naturelles peu préoccupantes.

C'est pourquoi Jean-François Lyphout conseille deux autres solutions, qui ne posent pas de problème pour la santé ni pour l'environnement.

Le jus de consoude, traitement bio contre le mildiou et autres champignons

Le premier réflexe à avoir contre les champignons : pulvériser sur vos fleurs et plantations du jus de consoude, qui dessèche les champignons.

Vous pouvez en acheter dans le commerce ou le préparer vous-même. Pour cela, Jean-François Lyphout, donne la marche à suivre :

- Planter de la consoude dans votre jardin.
- Prendre une grande poubelle ou un grand bac en plastique, et mettre un filet au fond pour faire un tamis.
- Fixer un robinet à la base de la poubelle ou du bac, pour récupérer le jus décanté.
- Mettre des feuilles de consoude dans la poubelle ou le bac et les laisser se décomposer. Pas besoin de tasser, ni de rajouter de l'eau. Il faut 1 ou 2 kg de plantes pour obtenir 1 L de jus.

Pour protéger vos rosiers et vos tomates du mildiou :

- Mélangez 2 ou 3 cL de jus de consoude dans 1 L d'eau (préparation à 2-3 % de concentration).
- Pulvérisez sur les plantes une fois tous les 15 jours.

Pour traiter les champignons qui sont déjà là :
- Mélangez 10 cL de jus de consoude dans 1 L d'eau.
- Pulvérisez une fois sur les plantes.

Le purin de prêle, pour rendre vos plantes plus résistantes aux champignons

En complément, vous pouvez aussi pulvériser du purin de prêle tous les 15 jours, car il rend les plantes plus résistantes aux maladies. Là encore, vous pouvez en acheter tout prêt.

Si vous voulez le préparer vous-même, Jean-François Lyphout déconseille de planter des prêles dans votre jardin, car c'est une plante invasive. Mais vous pouvez en ramasser dans la nature.

Retrouvez la marche à suivre pour préparer du purin de prêle, dans notre article sur les recettes de purins comme engrais naturels.

Choisir des variétés résistantes aux maladies

Dernier conseil : choisissez des plantes adaptées à votre région, et des variétés qui sont moins sensibles aux maladies. N'hésitez pas à poser des questions en jardinerie.

Car comme le déclare François Veillerette : "La maladie la plus facile à traiter est celle qui ne se déclare pas !"