| | | | |

ECONOMIES D'EAU - Pour améliorer votre confort de vie au quotidien, un "sol stop fuite" a été conçu par le programme Habitat Connect. Son but ? Détecter la moindre fuite d'eau.

Ils sont les premiers à savoir quand l'eau inonde votre appartement : eux, ce sont votre meuble vasque, votre évier, ou encore l'étagère où trônent vos produits de beauté. Pourtant, ils ne vous préviennent jamais ! Mais ça, c'était avant. Aujourd'hui, il existe des solutions pour les rendre un peu plus connectés, intelligents et... serviables.

Le concept du "sol stop fuite" est très simple : des capteurs intégrés dans le revêtement anti-humidité du fond du meuble détectent d'abord la fuite, puis ils vous avertissent par le biais d'un SMS. Grâce à votre box "Habitat Connect", vous pourrez alors couper l'arrivée d'eau de votre logement, et protéger votre salle de bains ou votre cuisine.

 

© FCBA

Le projet Habitat Connect, c'est quoi ?

Créé pour promouvoir l'innovation auprès des professionnels de l'ameublement, l'institut technique FCBA (Forêt, Cellulose, Bois-construction et Ameublement) vient de mettre en place le programme Habitat Connect : "On travaille sur différents sujets, nous explique le chef de projet Yoann Montenot, comme l'éco-conception, la qualité de l'air, les nouveaux usages des produits, et surtout comment nos meubles peuvent participer à l'Internet des objets ?"

Suite à ces réflexions, neuf meubles innovants ont été conçus et co-réalisés par des start-ups, la FCBA et des industriels, comme un meuble purificateur d'air ou une porte chauffante. Cerise sur le gâteau, ces objets sont tous connectés à une box "Habitat Connect". "On n'a pas voulu créer un effet "wahou", nous détaille Yoann Montenot, ces objets apportent des solutions pertinentes et concrètes, ils ont d'abord une vocation pratique."

Il est vrai qu'en France, les usagers ont souvent déchanté face aux objets connectés et ils privilégient l'aspect fonctionnel au côté "gadget". S'ils reconnaissent leur utilité, ils s'inquiètent surtout de l'utilisation qui sera faite des données personnelles collectées par ces objets. "On dit la même chose de Facebook, relativise le chef de projet d'Habitat Connect, et pourtant tout le monde s'en sert encore !"

Surtout, la FCBA préfère accompagner le mouvement avec intelligence que s'y opposer : "Il existe un vrai boom des objets connectés, malgré les défiances et les risques. C'est particulièrement vrai à l'international, mais ça vaut aussi pour la France. On a fait des tests d'usage avec des témoins dans un appartement modulable, et il est ressorti qu'ils aimaient les produits, mais qu'il fallait parfois modifier notre façon d'expliquer au public le fonctionnement et l'intérêt de ces produits."

En attendant de pouvoir acheter ces meubles dans le commerce, vous pouvez toujours lire notre article sur comment réparer une fuite !

Passez à l'action