| | |

DÉCO - Fini le minimalisme et la déco épurée. Place au bazar dans la maison ! Mais pas n'importe quel bazar : celui qui est ordonné et qui fait du bien au moral !

Fatigué-es de trier tous vos objets à la Marie Kondo ? Pourtant, on parle souvent de ne garder que les objets qui nous procurent de la joie. Mais justement, nous, pour plus de joie, on veut plus d'objets mignons, plus de coussins, plus de livres et de cadres aux murs ! Et si on oubliait la tendance minimaliste pour se tourner vers le cluttecore ?

En anglais, “clutter” signifie “désordre”. “Core” fait référence au cœur, au noyau, à l'essentiel d'une chose. À l'inverse d'une vision rationaliste et pragmatique de la maison, le cuttercore renvoie au désordre essentiel, ou plus poétiquement au bazar joyeux.

Cela dit, on ne vous incite pas pour autant à arrêter de ranger et vivre dans un capharnaüm insalubre, loin de là ! L'idée c'est de faire de votre intérieur un petit cocon où vous vous sentez bien, avec tous vos objets préférés. 

Pourquoi on aime le bazar ?

Pour savoir pourquoi le cluttercore fait fureur sur les réseaux en ce moment, on a interrogé une experte des tendances. “D'habitude on s'intéresse plus au design intelligent et essentialiste, ainsi qu'aux achats raisonnables”, nous explique Patricia Beausoleil qui dirige le département Environnement et Design de l'agence conseil en tendance Peclers Paris.

Depuis la crise sanitaire nous vivons dans un contexte anxiogène rempli d'interdictions, du coup, une autre orientation se dessine”, expose-t-elle. Les achats impulsifs, les coups de coeur, l'accumulation de bien, la volonté de chercher plus de fantaisie font alors sens en opposition à ce contexte de restrictions, loin d'être joyeux tous les jours.

Il n'y a donc rien d'anormal à vouloir se faire plaisir et accumuler les choses et objets que nous aimons pour nous sentir bien et rassuré-es à la maison. D'autant plus lorsque l'on est contraints d'y passer le plus clair de son temps.

Comment adopter le cluttercore dans sa déco ?

Quand on parle d'achats impulsifs, on pense direct à la surconsommation... Pas très écologique ! “Cependant avoir une consommation frénétique peu aussi s'inscrire dans une démarche éco-responsable”, affirme Patricia. Grâce aux plateformes de seconde main, accumuler peut aussi être synonyme de récup' et de déco vintage. “Cela permet de décomplexer ses achats, et même en faire un cercle vertueux, où les objets sont recyclés et leur durée de vie est rallongée”, ajoute-elle.

Et accumuler, c'est tout un art ! Préférez une accumulation personnalisée à une surcharge aléatoire de votre intérieur. “L'habitat est aussi un lieu d'expression où l'on peut revendiquer notre façon d'être”, rappelle Patricia. Le cluttercore permet de rassembler les univers qui nous ressemblent et que nous aimons. Que ce soit des objets qui racontent une histoire, un mélange de styles ou d'époques dans sa déco, le plus important : “C'est d'avoir un regard personnel, sinon on va vite s'en lasser car l'endroit où l'on vit, évolue en même temps que nous”.

“Il faut que ce soit un bazar qui a été pensé, et qui sera en accord avec notre personnalité”, insiste l'experte. Jouez avec les styles, challengez-vous en choisissant une couleur ou une matière dominante. Exposez tous vos trésors et bibelots. Ne laissez pas vos murs vides : ajoutez-y des cadres avec des souvenirs. Pour un esprit cocooning à souhait, multipliez les coussins, les plaids, les tapis... Vous aimez les plantes ? Optez pour l'esprit jungle avec une belle décoration végétale. Le but est de vous sentir bien chez vous !

Toujours dans le thème du bazar positif, découvrez aussi pourquoi il est important de laisser les enfants envahir toutes les pièces de la maison.