| | | |

LUMINAIRE - La salle à manger c'est le lieu de la convivialité par excellence, où la lumière joue un rôle de premier plan que vous soyez sur votre canapé ou à table !

Que vous vouliez éclairer votre table à manger avec un lustre ou délimiter l'espace salon de la salle à manger, les possibilités en terme d'éclairage sont multiples quand il s'agit de pièce à vivre.

Afin d'orienter votre choix entre déco et questions pratiques, nous avons fait appel à deux expertes : Marion Albinet, architecte d'intérieur et décoratrice, et Marie Sarasin, conseillère de vente au rayon luminaire du magasin Castorama d'Englos (59). Suivez leurs conseils !

La pièce la plus importante après la cuisine

Nos expertes sont unanimes : “tout dépend des besoins du client !”. Marie Sarasin précise toutefois “qu'il est important de réfléchir à la déco d'abord, puis d'adapter le luminaire en fonction.”

La salle à manger c'est la pièce la plus importante après la cuisine en terme de luminosité”, explique Marie Sarasin. En effet, dans une cuisine un éclairage puissant du plan de travail est primordial lorsque l'on cuisine par exemple.

Mettre en valeur la table à manger

La salle à manger est un vrai espace de liberté”, ajoute Marion Albinet. “Avec la table à manger, il n'y a pas de contrainte de passage sous le luminaire”.

  • Pour éclairer l'espace autour duquel vous allez dîner en famille ou entre ami-es, les lustres ou les suspensions sont devenus des incontournables pour mettre en valeur les repas.

  • En revanche, n'oubliez pas de respecter un écart de 90 centimètres entre la table et le luminaire”, précise Marie Sarasin. Prévoyez un peu de hauteur donc pour ne pas éblouir ou créer un obstacle au niveau du regard !

  • Pour celles et ceux qui ne disposent pas de plafonnier, pas de panique ! Il est possible de reproduire facilement ce que l'on appelle une lumière zénithale. “Choisissez un éclairage avec une belle envergure, comme les lampadaires de type arc” ajoute Marie Sarasin.   

  • Cependant, il faut absolument éviter les halogènes”, prévient Marion Albinet. Lorsque l'objectif est d'éclairer correctement la table, il serait en effet dommage de n'éclairer que le plafond !

Multiplier les sources de lumière

Dans un souci d'harmonie, elle conseille “de multiplier les sources de lumière”. En effet, pour créer un éclairage d'ambiance en complément de l'éclairage principal, les éclairages indirects font le travail à merveille !

La tendance est aux luminaires multiples”, explique-t-elle. “On ne se contente plus d'un seul lustre au dessus de la table, aujourd'hui on agrémente la table à manger de lampes baladeuses pour créer une ambiance feutrée”, ajoute l'architecte d'intérieur.

Opter pour l'harmonie des températures de couleurs

En ce qui concerne la température des couleurs, il est possible d'opter pour des lumières blanches ou froides, en fonction de vos envies.

Mais notre experte met en garde : “il faut absolument éviter de mélanger les deux, par manque de cohérence esthétique et pour le confort de vos yeux!

Si vous souhaitez délimiter deux espaces, celui de la salle à manger avec le salon par exemple, “optez pour des ampoules 75 Watts pour l'espace repas, et 40 Watts dans le salon, pour créer une atmosphère cocooning”, explique-t-elle.

Et pour ne pas perturber la décoration générale de la pièce, pensez à l'unicité des matériaux ou des couleurs. “Pour jouer un rôle de fil conducteur entre les deux espaces”, ajoute Marion Albinet.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Vie pratique !