ANIMAL - Pour faire profiter à votre lapin de l'extérieur, mais que vous ne pouvez pas le laisser gambader dans votre jardin, rien de mieux qu'un enclos fabriqué main !

Les beaux jours vont arriver, et vous aimeriez que votre lapin puisse profiter du bon air frais dans votre jardin. Malheureusement, votre parcelle n'est pas sécurisée (trous dans le grillage, portail qui ferme mal...) et votre animal peut rapidement sortir de votre propriété et ne plus retrouver le chemin de la maison.

Dans ce cas, pourquoi ne pas lui construire un enclos ? Dans un espace bien conçu et aménagé, votre lapin chéri pourra passer des après-midis dehors, à apprécier le beau temps (comme vous ou vos enfants d'ailleurs !).

Bien concevoir son enclos

Concevoir l'enclos de son lapin, c'est avant tout lui proposer de l'espace pour vivre. "Pour un couple, il faut prévoir une surface d'un minimum de 6 m². Pour un lapin seul, c'est entre 2 à 4 m²", informe Gwenaëlle Bernard, rédactrice du site La dure vie du lapin urbain et autrice de l'ouvrage Comprendre et éduquer son lapin.

Un lapin est un rongeur : il aime grignoter tout ce qu'il trouve. Privilégiez les éléments en matières naturelles, en bois, en paille, en rotin. Néanmoins, le grillage qui fera office de "murs" devra être résistant.

"Il ne faut pas oublier que dans la nature, un lapin vit dans un terrier. Le moindre bruit peut aussi l'effrayer, surtout dehors. Il faut lui prévoir de quoi se cacher", rappelle l'experte. Prévoyez donc une cachette, comme une petite cabane (voici un tuto que nous avions réalisé !), et/ou un tunnel dans un tronc d'arbre creux ou fabriqué en osier.

Enfin, l'enclos doit être placé à la fois à l'ombre et au soleil. "Un lapin peut être victime de coups de chaleur. Il ne faut pas oublier non plus de lui laisser de quoi se désaltérer", insiste Gwenaëlle Bernard.

©  La dure vie du lapin urbain

Sécuriser son enclos

À l'extérieur, votre lapin est une proie facile, surtout s'il réside dans un enclos non sécurisé. À moins de surveiller ses moindres faits et gestes, il faut que l'enclos puisse le protéger d'un éventuel agresseur.

"Dans le cas où le lapin est amené à rester seul, il vaut mieux grillager l'ensemble de l'enclos, notamment le dessus et le sol. Cela empêchera aux assaillants de grimper ou de creuser pour atteindre l'animal", explique l'experte.

"il est indispensable de vacciner les lapins 15 jours - 3 semaines avant les sorties en extérieur contre 3 virus : Myxomatose, VHD ET RHDV2. Ces trois virus sont mortels et il n'existe aucun traitement", prévient Gwenaëlle Bernard.

Divertir son lapin

Le lapin est joueur et il aime s'amuser. Lorsqu'il est seul, diverses activités occupent ses journées :

  • Gratter le sol : prévoir donc de construire l'enclos sur une partie terreuse.
  • Lancer des objets : disposer dans l'enclos des pommes de pin, ou des morceaux de bois.
  • Admirer son domaine : installer une petite bûche ou un gros caillou sur lequel il puisse monter.
  • Manger : prévoir de construire l'enclos sur une parcelle avec de l'herbe. Le bouger si besoin. Nourrir le lapin avec sa nourriture habituelle quand il est dehors, néanmoins, il est possible de l'habituer à manger de l'herbe quand il est à l'intérieur.

© La dure vie du lapin urbain

"L'idéal, c'est qu'un lapin ne vive jamais seul, mais plutôt en couple", confie Gwenaëlle Bernard. Dans ce cas, stérilisez les deux lapins, pour éviter d'avoir la surprise de découvrir une ribambelle de petits.

"Et évitez de mettre deux lapins qui ne se connaissent pas ensemble dans le même enclos. S'ils ne s'aiment pas, ils risquent de se battre", conclue Gwenaëlle Bernard.