| | | | |

PÉDAGOGIE - Trier la chambre de vos enfants leur permettra de la ranger plus facilement. Mais comment faire pour qu'ils vivent bien ce désencombrement ?

Vous êtes devenu un adepte du minimalisme et vous aimeriez y convertir vos enfants ? Leurs chambres débordent jusque dans le salon ? Vous vous demandez où caser les nouveaux jouets de Noël ?

Quels que soient votre motivation et le niveau d'encombrement de la chambre de vos chérubins, voici comment vous y prendre pour trier leurs affaires sans entraîner d'adieux déchirants à leurs jeux préférés.

Pour Aurélie Guitteny, architecte d'intérieur spécialisée dans l'aménagement de chambres d'enfants, ce tri est loin d'être une mission impossible, comme elle l'explique sur son blog Superliposés, et en particulier dans cet article sur le tri avec les enfants.

"Je l'ai expérimenté avec mon fils de 3 ans, et maintenant, il me dit de lui-même "tiens maman, ce jouet, je n'en veux plus"", témoigne-t-elle. 18h39 a donc sollicité ses conseils.

Le mantra à vous répéter 

"L'attachement matériel, c'est plus un truc d'adultes", affirme Aurélie Guitteny.

Votre propre attitude vis-à-vis de la consommation et de l'accumulation d'objets est déterminante.

Les erreurs à éviter

Pour que le tri reste une étape positive, voici les faux-pas à éviter, listés par Aurélie Guitteny :

  • Menacer, sur le mode "si tu ne ranges pas ta chambre, tout part à la poubelle". Le tri n'est pas une punition !
  • Faire le tri dans le dos des enfants, sans rien leur dire. Après tout, leur chambre est leur territoire.
  • N'avoir jamais trié vos affaires, et commencer par celles de vos enfants. À vous de montrer l'exemple.
  • Craindre que vos enfants n'aient plus assez de jouets. "Vous verrez !", rassure Aurélie Guitteny, le sourire dans la voix.

À quel moment trier la chambre des enfants ?

Aurélie Guitteny suggère de s'y prendre avant Noël et les anniversaires, pour faire le point sur ce dont votre enfant a besoin.

Autre possibilité, dénichée sur le blog de Léo Babauta, un père de huit enfants minimaliste : mettre tous les cadeaux ensemble, et un ou deux jours après Noël ou l'anniversaire, trier les anciens jouets à donner pour accueillir les nouvelles affaires.

Si votre enfant à moins de 8 ans

"Le risque, si vous faites le tri avec lui, c'est qu'il retrouve des jouets oubliés et ne veuille plus les lâcher", avise Aurélie Guitteny. Mieux vaut alors, le prévenir de manière positive que l'on va faire de la place dans sa chambre, et donner les jouets dont il n'a plus besoin puisqu'il a grandi.

Donnez lui des exemples, et posez lui la question pour quelques jeux en particulier, pour le faire participer par le dialogue.

Une fois la chambre rangée, faites lui visiter en valorisant tout ce qui s'y trouve encore ("Regarde toute la place que tu as pour jouer avec tes figurines maintenant !") et sans nommer ce qui a disparu.

Mesure de précaution : mettez de côté pendant une semaine les choses que vous avez prévu de donner ou de vendre. "Si jamais votre enfant reparle de jouets qui ne sont plus dans sa chambre, expliquez, argumentez, et si ça pose vraiment problème, redonnez-lui", conseille Aurélie Guitteny. Encore une fois, ce n'est pas une punition !

Si votre enfant a plus de huit ans

Il est assez grand pour faire le tri avec vous. Choisissez un jour où tout le monde est de bonne humeur, et où vous pouvez prendre votre temps.

"Il faut que ça reste un moment de plaisir, si ça commence à vous stresser, il vaut mieux faire une pause", recommande Aurélie Guitteny. Vous pouvez trier un placard, et reprendre le week-end suivant.

Quant aux ados, l'architecte d'intérieur estime que c'est à eux d'être "moteurs du tri", tandis que les parents ne font qu'accompagner la démarche.

Conseils pour tous les âges

  • Prévoyez dans votre planning le temps nécessaire au tri ET le temps pour donner / vendre / recycler les objets mis de côté.
  • Passez à cette seconde étape rapidement, pour garder le bénéfice du tri.
  • Si vous vendez sur internet, prenez les objets en photo pendant le tri pour gagner du temps.

Dernier conseil : faites-vous une raison, il y a des jouets souvenirs ou doudous qu'il vous faudra garder 20 ans. Mieux vaut les identifier pour éviter le drame.

>> Découvrez tous les articles de notre dossier Vie pratique !

Passez à l'action