| | | |

INSOLITE - Avec ses multiples fenêtres, la bâtisse du village Emmaüs de Lescar-Pau a été construite pour le film "I feel good" qui sortira en octobre 2018. Elle sert aujourd'hui de superbe local pour la radio de l'association.

Mais quelle est donc cette maisonnette tarabiscotée ? Avec ses dizaines de fenêtres qui ornent sa devanture, on la croirait presque sortie tout droit de l'imaginaire d'un architecte fou… À moins qu'elle ne soit la demeure d'un personnage de Tim Burton ?

C'est en réalité pour les besoins d'un film français, avec Jean Dujardin que cette maison a vu le jour dans le village Emmaüs de Lescar-Pau.

Décor du prochain film de Gustave Kervern et Benoît Delépine

Le site, déjà connu pour ses habitats étranges, comme une maison construite à l'envers, un temple ou encore une cabane perchée, a servi de lieu de tournage à l'équipe de Gustave Kervern et Benoît Delépine, deux réalisateurs français. Le film, I feel good, sera porté par Jean Dujardin et Yolande Moreau, les deux têtes d'affiche.

« 90% du film été tourné sur place, puisque le village est au coeur de l'intrigue », explique Germain Sarhy, fondateur et responsable du village, pas peu fier.

À l'écran, Yolande Moreau joue la directrice du village Emmaüs, chez qui son frère, joué par Jean Dujardin, est venu se réfugier pour mettre au point son projet d'entreprise de chirurgie esthétique low cost. À force de leur faire miroiter un avenir meilleur, il finira par emmener tout un groupe de compagnons dans son aventure.

Construire une maison avec les matériaux sur place

Contrairement aux autres maisons présentes dans le village Emmaüs, celle-ci n'a pas été entièrement construite par les bénévoles, même si certains ont eu l'occasion de prêter main forte, mais par l'équipe technique du tournage.

« Le montage s'est fait très vite, en moins de 15 jours », explique le responsable. « Toute l'équipe du tournage est constituée de gens géniaux et très créatifs ».

Et comme le village dispose d'une recyclerie de matériaux en tout genre, il a été facile pour l'équipe technique de se fournir directement sur place. « Seule l'ossature a été amenée et construite sur-mesure », insiste Germain Sarhy.

S'en suit une véritable partie de Tetris pour réussir à constituer une façade et fixer les fenêtres, qui sont pour chacune des modèles uniques.

Après le tournage, Germain Sarhy a choisi de garder la construction telle quelle dans son village. « Je ne peux pas en dire plus sur l'aménagement, car c'est un secret de tournage. Mais nous avons décidé de faire de cette maison notre studio de radio interne, sans rien toucher à l'intérieur ».

À moins de vous rendre sur place pour essayer d'apercevoir quelque chose à travers les vitres, vous ne saurez rien d'autre de cette étrange bicoque avant la sortie du film.


Allez-vous tenter de construire une telle cabane chez vous ? Inspirez-vous aussi de la cuisine de la famille Lepic de la série Fais pas ci Fais pas ça pour décorer la vôtre !

>> Vous avez réalisé ce tutoriel ? Envoyez-nous vos photos et vos remarques, nous publierons les plus belles réalisations !