| | | | |

AMÉNAGEMENT - Vous rêvez d'une vraie chambre mais n'avez qu'un petit appart. Voici ce qui va devenir votre meilleur investissement.

Dans son petit appartement de 28 m², le lit d'Anthonia ne se résume pas à un canapé-lit, comme dans la plupart des studios. Elle dort dans ce que l'on peut dénommer logiquement comme un lit-boîte. Entouré de parois, ici en verre façon verrière, il permet de séparer, dans les petits espaces, le coin jour du coin nuit, sans perdre de place.

C'est d'ailleurs en partie ce qui l'a fait craqué quand la jeune femme de 25 ans a visité son futur logement, il y a 10 mois. "Dans mon aquarium comme je l'appelle, je me sens comme dans un cocon. En plus, j'ai vraiment l'impression qu'il y a vraiment une pièce à part dédiée au coin nuit."

© Le lit entouré de verrières l'a fait craqué Anthonia

Le lit-boîte, un invention tendance ?

Car il est vrai que si on avait la volonté de décloisonner le plus possible les espaces, en ouvrant la cuisine ou encore en aménagement son logement façon loft, la tendance actuelle est bien de redéfinir la fonction de chaque volume.

Ce qui est difficile à réaliser dans un studio, où la moindre cloison donne une impression d'enfermement supplémentaire. La seule vraie solution, c'est de construire une boîte, que l'on peut ouvrir, autour du lit.

"Avec un cube ouvert sur un côté, on décloisonne le coin nuit pour donner l'impression de vivre dans plus grand, tout en créant un cocon intime", explique Cyril Rheims, architecte DPLG. Depuis le lit, on voit toute la pièce, mais le contraire n'est pas réciproque.

 

© Appartement Françoise Cyril Rheims

L'ancêtre breton : le lit-clos

Si l'on fait un petit saut dans le temps, on se rend compte que les architectes d'aujourd'hui non rien inventé.

Jusqu'au 20ème siècle, on retrouvait dans les maisons rurales bretonnes des lit-clos, sorte d'armoires dans lesquelles était installé un matelas, voire deux pour que les enfants puissent aussi s'y reposer.

© Armoire et lit-clos à la maison Cornec à Saint-Rivoal dans le Finistère Loic - wikimedia

Ce meuble d'un autre temps, placé dans la pièce commune, permettait à ses propriétaires de profiter de la chaleur du foyer, tout en apportant un peu d'intimité. Il protégeait aussi ses occupants des animaux en tout genre, comme les porcs ou les poules sauvages, qui rentraient nuit et jour dans les logements.

Les avantages du lit-boîte

Outre l'apport d'intimité, le lit-boîte a de nombreux avantages qu'Anthonia énumère. "J'ai la sensation que ma structure réduit le bruit provenant du reste de la pièce. Je vis avec quelqu'un, et ça nous permet de faire des choses chacun de notre côté, sans gêner l'autre à cause du bruit."

Dans une structure en bois par exemple, l'architecte explique que les sons sont plus feutrés, créant une sorte d'atmosphère protectrice.

Il y a aussi un côté esthétique non négligeable. "Le lit n'est pas un élément fort à mettre en valeur dans une pièce. Le jeu de construction d'une boîte va devenir cet élément architectural fort, on va voir le cube, mais plus le lit qui se trouve à l'intérieur", explique l'architecte Cyril Rheims. On va jouer alors sur les contrastes, les matériaux, les ruptures de couleurs...

© Appartement Fabrice Cyril Rheims

La plupart du temps, le lit-boîte est construit en hauteur : en dessous, il permet ainsi de créer des rangements, pour un petit logement optimisé. Car comme le souligne l'architecte, les volumes au-dessus et en dessous du lit sont généralement perdus dans une configuration classique.

"J'ai pu ranger tout mon dressing dans les placards que l'on trouve sous mon matelas, mais il y a aussi mon frigo et mon four", atteste Anthonia.

Quel budget faut-il prévoir pour construire une telle structure ? "Il faudrait compter pas moins de 4 ou 5 000 euros", estime Cyril Rheims. Mais tout dépend des matériaux utilisés et de l'ampleur des travaux à réaliser.

Vous pouvez également suivre notre tutoriel pour fabriquer le même lit-boite que Charlie, dans la série Girls !

© Laura Ballinger Design

 

Passez à l'action