| | |

ÉCOLOGIE - Faire pousser des fruits et légumes sans pesticides grâce aux excréments de poissons, c'est possible et cela s'appelle l'aquaponie. Démonstration.

Direction la Recyclerie, pour découvrir une méthode de culture originale. Ce tiers lieu d'expérimentation dédié à l'éco-responsabilité est installé entre les murs d'une ancienne gare du nord de Paris, à deux pas de la Porte de Clignancourt.

C'est aujourd'hui à la fois un restaurant, un bar, un atelier de réparation et une ferme urbaine. Et c'est là que nous nous sommes rendus le 22 septembre, quelques jours avant l'ouverture officielle d'une serre aquaponique de 140 m2, construite et gérée en partenariat avec Citizen Farm, une entreprise toulousaine dont nous vous avions déjà parlé.

Mais au fait, c'est quoi une serre aquaponique ?

Matthieu Sotto, en charge de la serre de la Recyclerie nous répond : “La particularité d'une serre aquaponique, c'est qu'elle fonctionne avec un acteur animal, le poisson en l'occurrence. Ces poissons vont produire des excréments qui vont constituer un engrai naturel pour les plantes. En retour, les plantes vont nettoyer l'eau des poissons.”

En gros, plus besoin de pesticides pour faire pousser vos plantes, grâce au cercle vertueux créé par la serre aquaponique.

Produire localement et sensibiliser le public

Alors pourquoi une serre aquaponique dans la ferme urbaine déjà bien fournie de la Recyclerie ?

“On s'inscrit dans un terrain de recherche et d'expérimentation sur l'agriculture urbaine innovante. La serre aquaponique est un moyen de produire de manière locale et de sensibiliser le public sur la place de la nature en ville”, nous explique Marion Bocahut, cheffe de projet éco-culturel à la Recyclerie.

La production de fruits, légumes et poissons alimenteront les cuisines du restaurant et les habitants du quartier pourront acheter les produits restants. Mais l'intérêt de la serre est principalement pédagogique.

Sensibiliser le public, de tout âge, à une agriculture urbaine et innovante, et plus largement à l'alimentation de demain, est un enjeu essentiel pour les différents acteurs qui gravitent autour de cette serre aquaponique.

Des modules aquaponiques chez les particuliers

En fait, avec ce projet, Citizen Farm et la Recyclerie souhaitent diffuser le message que s'alimenter sainement, plus durablement est la portée de toutes et tous.

C'est d'ailleurs l'un des rôles de Citizen Farm : diffuser et promouvoir l'aquaponie partout en France avec des installations de différentes tailles afin de toucher n'importe quel foyer.

Alors, que vous viviez en ville ou que vous disposiez d'un grand jardin, il est possible de se mettre à l'aquaponie !

Pour aller dans ce sens, l'entreprise toulousaine a développé l'Ozarium. Ce petit aquarium, qui coûte entre 79 et 149 euros, associé à un mini potager fonctionne comme la serre de la Recyclerie mais à taille réduite. À moins que vous ne souhaitiez construire votre propre système aquaponique grâce à ce tutoriel.

Cerise sur le gâteau : cet écosystème autonome produit des fruits et légumes d'une qualité parfaite et ces derniers poussent deux à trois fois plus vite qu'en terre.