| | |

RÉNOVATION - L'immeuble était rongé par le salpêtre et la mérule suite à un dégât des eaux. Les architectes ont profité de la réhabilitation pour ajouter de nombreuses verrières.

Difficile d'imaginer qu'il y a quelques mois encore, cet immeuble parisien était insalubre. Et pourtant, les deux appartements avaient subi un gros dégât des eaux. "Quand on l'a visité, on ne pouvait pas marcher sur les planchers", explique l'architecte Alia Bengana, sollicitée par les propriétaires aux côtés de sa consœur Capucine de Cointet. Ces planchers étaient infestés par le salpêtre et la mérule, deux champignons destructeurs.

Immeuble insalubre Paris avant rénovation

L'immeuble avant la rénovation. © Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes

Un énorme chantier a donc été lancé pour réhabiliter et transformer l'immeuble. Les appartements ont été réunis en un seul grand logement sur quatre niveaux. "Nous avons entièrement dû récréer le bâtiment, ne conservant que l'enveloppe extérieure qui a, elle aussi, été remodelée", soulignent les architectes.

Leur défi : réussir à apporter plus de lumière, alors que les fenêtres se trouvent sur une seule façade.

L'immeuble rénové. © Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes / v2com

Fiche de chantier

Ouvriers

Artisans

Durée des travaux

8 mois

Budget

400 000 euros

Refaire tous les planchers pour venir à bout du salpêtre

Alia Bengana et Capucine de Cointet ont commencé par faire appel à un bureau d'étude technique pour mesurer l'étendue des dégâts. Par chance, les champignons s'étaient uniquement dans les planchers et pratiquement pas en façade.

Immeuble insalubre Paris avant rénovation plancher mérule salpêtre

Les planchers mangés par la mérule et le salpêtre. © Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes

Il a donc été possible d'assainir l'immeuble en refaisant tous les planchers.

Immeuble insalubre Paris avant rénovation plancher rénovation planchers

Les nouveaux planchers. © Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes

Cela a été l'occasion de repenser entièrement la circulation dans l'immeuble et la distribution des pièces. Le logement s'organise désormais sur quatre niveaux : la cuisine et le salon au rez-de-chaussée, les chambres et un bureau dans les étages, une buanderie, une salle de jeu et de projection télé en sous-sol.

Plans immeuble Paris Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes

La nouvelle distribution des pièces. © Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes / v2com

Une verrière pour inonder l'escalier de lumière

"L'essentiel du travail a porté sur la manière de faire entrer un maximum de lumière dans la maison tout en préservant l'intimité des occupants, expliquent les architectes. Nous sommes dans une copropriété parisienne typique, une petite cour où les voisins ne sont jamais bien loin." Pas question donc de percer de nouvelles ouvertures en façade, il a fallu trouver des alternatives.

Triplex rénové Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes verrière de toit et escalier lumineux

Réalisation de la verrière et trémie de l'escalier. © Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes / v2com

Une verrière a été créée sur le toit, à l'opposé de la façade, au niveau de l'escalier. Si la nouvelle trémie fait perdre quelques mètres carrés, elle permet d'amener la lumière jusqu'au rez-de-chaussée.

Triplex rénové Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes vue panoramique escalier rez de chaussée

© Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes / v2com

Un puit de lumière dans le salon

Le plancher entre le salon et le premier étage a été ouvert pour, encore une fois, apporter un maximum de lumière. Trois luminaires design tombent de l'étage supérieur et attirent le regard vers le haut. "La vue dynamique, en diagonale, entre le salon et le bureau au-dessus, donne l'impression que l'espace est plus grand", précise Alia Bengana.

Triplex rénové Paris Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes salon

Le salon ouvert sur le bureau à l'étage. © Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes / v2com

Ce salon a aussi été aménagé sur une estrade en bois, ainsi le canapé se retrouve au même niveau que la fenêtre. Le plafond a été rehaussé en conséquence.

Triplex rénové Paris Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes salon ouverture plafond

© Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes / v2com

Les propriétaires tenaient à mettre à nu la pierre meulière du mur du fond, comme témoin de l'histoire du lieu. Cela supposait de ne pas isoler le mur du fond, ce qui aurait pu poser problème. Mais le bureau d'étude thermique a confirmé qu'il était possible de compenser ce mur froid par une très bonne isolation partout ailleurs, notamment au niveau du toit. De plus, la façade non isolée est orientée sud-est et assez épaisse, elle emmagasine donc quand même de la chaleur.

Triplex rénové Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes vue panoramique salon

© Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes / v2com

Une cuisine d'un noir lumineux

Dans la cuisine, les deux murs noirs pourraient surprendre. Mais il s'agit d'une peinture velours, qui renvoie la lumière. De plus, les meubles de cuisine sont laqués : ils réfléchissent les carreaux de ciment du sol mais aussi en partie la lumière.

Triplex rénové Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes vue panoramique cuisine

© Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes / v2com

Surtout, les ouvertures ne manquent pas, en façade et en toiture ! Résultat, la cuisine est bien plus lumineuse que ce que l'on pourrait imaginer.

Triplex rénové Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes cuisine 2

© Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes / v2com

Verrières à tous les étages

"Quand on monte au premier étage, on arrive sur un palier où on accède à la chambre, et on monte encore quatre marches pour arriver dans le bureau en porte à faux sur le séjour", explique Alia Bengana. Depuis le palier, on a une vue plongeante sur le rez-de-chaussée. Mais lorsque l'on s'assoit au bureau, une planche cache la vue pour préserver l'intimité de ceux qui se trouvent au salon.

Triplex rénové Paris Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes bureau et vue sur le salon

Le bureau et la vue plongeante sur le salon en contrebas. © Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes / v2com

Les architectes ont eu recours à de grandes verrières pour que la chambre parentale bénéficie aussi de la clarté tombant de l'escalier.

Triplex rénové Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes verrière chambre

© Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes / v2com

Triplex rénové Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes vue panoramique depuis bureau

© Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes / v2com

Au dernier étage, la salle de bains dispose aussi d'une fenêtre de toit et la luminosité est accentuée par le choix du carrelage blanc sur les murs.

Triplex rénové Paris Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes salle de bains

© Alia Bengana + Capucine de Cointet architectes / v2com

Les appartements insalubres sont donc devenus une maison familiale confortable de 120 m². Si la présence importante du bois et de la pierre meulière donnent un effet cocon, les occupants ne sont pas coupés les uns des autres, loin de là, grâce aux verrières et surtout à ce puit de lumière dans le salon. Une très belle réalisation !